×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:2236 Le 17/03/2006 | Partager

. Bourse : Hausse de 2,44%Après une série de baisses tout au long de la semaine, Masi et Madex ont repris, jeudi 16 mars, 2,44 et 2,95% à 6896,65 et 5.503,77 points respectivement. La séance a drainé un volume de 223 millions de DH réalisé exclusivement sur le marché central. Les plus fortes variations à la hausse et à la baisse sont signées Crédit du Maroc (+6% à 601 DH) et Papelera de Tétouan (-5% à 120 DH).. Maroc-UE: Les produits agricoles soumis à contingent en 2006La liste des produits agricoles originaires de l’Union européenne et bénéficiant, pour 2006, de droits d’importation préférentiels dans la limite des contingents, vient de faire l’objet d’une circulaire de la Douane (n°4995/222) datée du 13 mars. Rappelons que l’accord d’association est entré, le 1er mars dernier, dans sa 7e année de démantèlement tarifaire. . Exportations agrumes: L’objectif des 600.000t réalisableL’objectif des 600.000 tonnes d’agrumes à exporter cette année, fixé par l’Association des producteurs d’agrumes du Maroc (ASPAM), sera probablement réalisé. A trois mois de la fin de la campagne (mi-juin), les exportations s’élèvent à 354.000 t, contre 345.000, une année auparavant. Pour atteindre l’objectif des 600.000 t, les exportateurs comptent sur la variété Maroc late, dont la campagne vient de démarrer. Les exportations de cette variété ont atteint 240.000 t, l’année dernière. . Pas de lien entre le déficit commercial et les ALELe ministre du Commerce extérieur, Mustapha Mechahouri, a affirmé que le déficit de la balance commerciale n’a aucune relation avec les ALE. Il explique ce déficit, qui s’est aggravé d’année en année depuis 2000, par le renchérissement des cours du pétrole sur les marchés internationaux, la fin des accords multifibres, la sécheresse et les périodes du repos biologique en matière des ressources halieutiques. Le déficit commercial s’est aggravé de 23,3% à 15,62 milliards de DH en 2005, alors que le taux de couverture des importations par les exportations a chuté à 52%, contre 55,7% une année auparavant.. Maroc-Egypte: Nouvelles suppressions de droits douaniers Le Maroc et l’Egypte, liés par un ALE, vont allonger la liste des produits éligibles au démantèlement tarifaire total, par l’annulation des 25% restants des droits de douane. Pour cela, une commission se réunira les 29 et 30 mars à Rabat. En 2005, les échanges ont progressé de 23% à 179 millions de dollars, avec un solde favorable à l’Egypte qui a exporté l’équivalent de 159 millions de dollars vers le Maroc contre seulement 20 millions de dollars d’importations. La commission bilatérale devra également se pencher sur la création d’une ligne maritime directe entre les deux pays. . Grève/Santé: Les syndicats rempilent les 28 et 29 marsEn l’absence de réaction du gouvernement, les syndicats de la Santé publique ont décidé d’observer une nouvelle grève les 28 et 29, après celle des 14 et 15 mars. Une marche nationale est prévue le 7 avril à Rabat. L’UMT, qui avait fait cavalier seul lors du dernier mouvement, se joint à nouveau aux quatre autres syndicats (CDT, FDT, UGTM, UNTM). . Primes assurances: Attention aux délaisComme pour l’année dernière, les compagnies d’assurances résilierons systématiquement les contrats pour lesquels les paiements ne sont pas effectués à temps (le 15 du mois qui suit). Les assureurs seront très vigilants cette année, d’autant que de nouvelles règles prudentielles entrées en vigueur les oblige à renforcer la constitution de la marge de solvabilité: moins les assureurs encaissent plus celle-ci s’alourdit.. AMO: Rencontre sur la tarification à l’AnamLa tarification nationale de référence sera au cœur de la rencontre qui se tient aujourd’hui à Rabat entre les représentants des médecins et cliniques du secteur privé et les responsables de l’Agence nationale de l’assurance maladie (Anam). L’objectif de cette importante réunion est d’arriver à un compromis concernant les prix de consultation. Toutefois, les médecins s’accrochent aux mêmes prix des consultations en vigueur, soit 200 DH pour les spécialistes et 120 DH pour les généralistes, affirme une source syndicale. La même source affirme que le prix des consultations représente un faux problème dans la mesure où elles ne représentent que 6% du budget global de la Santé. . Transport routier: Les nouveaux habits de l’informelC’est une petite bombinette que révèlent les analyses de rares professionnels du fret routier au Maroc. La suppression de l’agrément comme mode d’entrée dans le secteur et qui devrait professionnaliser l’activité est en réalité un leurre. Après la libéralisation, l’inscription des milliers de petits transporteurs informels au Registre central du ministère du Transport se serait faite, semble-t-il, avec trop de légèreté. La seule exigence est de présenter un numéro de patente. Tant pis pour l’inscription à la CNSS et, donc, pour la couverture «Accident de travail» et l’assurance maladie. Des centaines de personnes travaillent donc dans une activité à risque sans la moindre couverture. . Contrefaçon: Les nouvelles mesures en conférenceUne conférence sur le thème des «nouvelles mesures de lutte contre la contrefaçon» se tiendra le 21 mars 2006 à Casablanca avec pour intervenants: Aziz Bouazzaoui, directeur général de l’OMPIC et Hassan Gassem, président de la Cour d’appel du tribunal de commerce de Casablanca, entre autres. La rencontre est organisée par l’AmCham (la Chambre américaine de commerce). . Armement algérien: Une ONG US inquièteDans une lettre adressée au secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, le conseil américain pour les prisonniers de guerre marocains (ACMP, organisation non-gouvernementale américaine) a exprimé ses préoccupations concernant l’acquisition par l’Algérie d’énormes quantités d’armes. Elle a ainsi appelé les Nations unies et la communauté internationale à s’assurer que cet armement ne tombe pas entre les mains des gangs terroristes et criminels. Pour l’ONG, «ces acquisitions peuvent contribuer à prolonger le conflit autour du Sahara marocain».. Une délégation US au MarocUne délégation de la Commission pour l’aide à la démocratie de la chambre des représentants américaine se rendra la semaine prochaine au Maroc.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc