×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:1920 Le 20/12/2004 | Partager

. Visite royale en Afrique du Sud: DémentiSM le Roi Mohammed VI «n’a jamais demandé de visite en Afrique du Sud», a affirmé le 16 décembre Nabil Benabdellah, ministre de la Communication, à l’issue d’un Conseil de gouvernement.Il a indiqué que le Maroc aspirait à ce que l’Afrique du Sud joue un rôle positif pour parvenir à une solution politique définitive et négociée au conflit artificiel du Sahara marocain «au lieu de faire la médiation, en surprenant tout le monde à travers son appel à la tenue d’une réunion entre le Maroc, les séparatistes et le représentant personnel du secrétaire général des Nations unies à une date inappropriée que le Maroc n’a pas acceptée et ceci sans agenda, ni concertations, ni préparation préalable et sans la participation de l’ensemble des parties concernées».. Jettou reçoit le CS-tourismeLe Premier ministre devrait présider, le jeudi 23 décembre, à Rabat, le Comité stratégique (CS) du tourisme. Ce comité verra la participation du président de la CGEM, Hassan Chami. L’accord-cadre prévoit que ce comité doit se réunir une fois par mois, mais il ne s’est pas tenu depuis un an! Le mauvais fonctionnement, ou le fonctionnement irrégulier des instances de pilotage a d’ailleurs été vivement critiqué lors des Assises nationales du tourisme, à Marrakech, samedi 11 décembre 2004. Le Comité stratégique sert à faire le point sur l’avancement de l’accord-cadre du secteur, à lever les blocages, arbitrer... Rappelons que lors des Assises, les professionnels ont constaté que l’accord est appliqué en moyenne pour moitié. Les verrous ne sont entièrement levés que pour le foncier. En revanche la réforme des mécanismes de financement, les programmes de formation... ont pris du retard. . Casa touristique toujours bloquéLe Comité stratégique du tourisme, devra se pencher sur le plan de développement régional de Casablanca. Ce plan enregistre un inexplicable blocage de tous ses projets au niveau de l’Agence urbaine, blocage auquel les interventions du maire et du wali n’ont rien changé: Casablanca n’a toujours pas son plan de développement, qui avait pourtant été présenté lors des dernières Assises internationales du tourisme en Janvier 2004. L’absence de plan officiel alimente toutes sortes de spéculations. Autre blocage très voyant, le programme City-Center.. Le comité central des armateurs dissousRéunis le vendredi 17 décembre, les armateurs privés ont décidé de quitter le CCAM (comité central des armateurs marocains) pour créer une nouvelle structure de représentation professionnelle. Le comité a été ainsi divisé en deux parties, d’un côté les entreprises publiques et de l’autre les armateurs privés. Les sociétés privées disent ne plus se reconnaître dans le CCAM, qui ne défend pas leurs intérêts auprès des autorités de tutelle. Une conférence de presse est organisée cette semaine pour annoncer la création de la fédération nationale des armateurs privés.. Baisse des crédits à l’équipementLes crédits à la clientèle distribués par les banques ont atteint environ 231,2 milliards de DH au 31 octobre 2004, selon les derniers chiffres du GPBM. Par rapport au 31 décembre 2003, ils sont en progression de 12,8%. Avec 41,9 milliards de DH, les crédits à l’équipement enregistrent une baisse de 2,51% tandis que ceux à la consommation s’inscrivent en hausse de 6% à près de 10 milliards.. Alimentation animale: La Russie, 1er clientLe Maroc a importé en 2003 pour 589 millions de dirhams de nourriture destinée aux animaux hors céréales non moulues. Avec un peu plus de 100 millions de DH, l’Egypte constitue le principal fournisseur devant la France (90,5 millions de DH) ou encore l’Espagne (45,1 millions de DH). Le pays exporte, en revanche, l’équivalent de 248 millions de DH dont plus de 40,5 millions à destination de la Russie. En 2003 toujours, la Syrie représente le 2e client (36 millions de DH) juste devant l’Espagne (35,9 millions). L’alimentation animale a été au centre d’un débat le 16 décembre dernier. Organisé par Lesieur Cristal, il avait pour thème “La qualité de la nutrition animale, un enjeu majeur”. . Fonction publique: Concertations maroco-françaisesLe ministre français de la Fonction publique et de la réforme de l’Etat, Renaud Dutreil, a effectué les 17 et 18 décembre une visite de travail au Maroc. Au cours de son séjour, il s’est entretenu avec Mohamed Boussaid, ministre chargé de la Modernisation des secteurs publics, des moyens d’optimiser la coopération en matière de modernisation de l’administration publique.Cette visite intervient à la suite de la signature, en juillet 2004, dans le cadre du séminaire intergouvernemental annuel franco-marocain, d’un arrangement de coopération administrative sur la promotion et le développement de l’administration électronique. . Pèlerinage: Les agences de voyages tenues d’afficher un logo … Les agences de voyages autorisées à effectuer l’opération «pèlerinage « au titre de l’année 1425/2005 sont identifiées par un logo, délivré conjointement par le département du tourisme et la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc. Cette mesure entre dans le cadre des efforts déployés pour assurer une amélioration continue des prestations rendues par les agences de voyages aux pèlerins, précise un communiqué du ministère du tourisme de l’artisanat et de l’économie sociale. . … Et d’établir un contrat avec les pèlerins…Le pèlerin devrait s’assurer auprès de l’agence de voyages de l’établissement d’un contact en bonne et due forme. Ce document doit comporter la nature exacte de toutes les prestations que l’agence s’engage à offrir et les tarifs appliqués, de sa dotation en Rial saoudien (l’équivalent des sommes en dirhams autorisées par l’Office des Changes) et du badge qu’il doit porter de façon permanente à partir du jour de départ et jusqu’au jour d’arrivée et ce, pour sa propre sécurité, précise le communiqué du ministère. . … Pour réclamation ou informationPour toute information ou réclamation, le pèlerin pourra s’adresser directement à la Direction des entreprises et activités touristiques du ministère du Tourisme. Et ce, du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00, soit par téléphone (au 037-71-46-96 ou 037-71-46-30), par fax (au 037-71-42-14) ou par e-mail ([email protected]).. Affaire Jeblia: Nouvelle audience le 29 décembre Trente-cinq mis en cause, poursuivis dans le cadre de l’affaire de Jeblia, devront comparaître le 29 décembre devant la chambre criminelle (premier degré) près la Cour d’appel de Rabat. Vingt-cinq agents de police et 7 gendarmes sont poursuivis dans le cadre de cette affaire, outre les trois prévenus (Jeblia, Addad et Noureddine Belkioul, alias «Dracula»).. Environnement: Petite aide de l’AFD Une convention de financement de 450.000 euros (près de 5 millions de DH) vient d’être signée entre le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Eau et de l’Environnement et le directeur de l’Agence française de développement, Pierre Marset. Ce dernier est aussi représentant du Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM). L’objet de cette convention comporte deux axes: la mise en place de 5 modules de formation dans le domaine de l’environnement et la réalisation des études de préinvestissements pour deux “points chauds” de pollution. Il s’agit du Grand Nador pour la partie “assainissement liquide ” et d’Al Hoceïma pour la partie “déchets liquides”.


Maroc-Hollande: Après l’intransigeance, retour à la tolérance

Les relations entre le Maroc et les Pays-Bas remontent à 1605. C’est dire la richesse et la consistance des liens qui unissent les deux royaumes. Ces relations se sont raffermies avec l’arrivée aux Pays-Bas de centaines d’immigrants marocains dans les années soixante. Pourtant la célébration des 400 ans de relations entre les deux parties intervient dans un contexte malsain. En effet, la grande majorité du peuple hollandais, connu pour sa courtoisie et sa tolérance, a pris pour cible la communauté marocaine. La raison de ce revirement ? Le meurtre du célèbre cinéaste hollandais Ernest Van Gogh par un Hollandais d’origine marocaine. Face à cette dérive qui allait saper toute possibilité de cohabitation entre les deux civilisations, les ponts du dialogue ont été jetés entre le gouvernement local et les représentants de la communauté marocaine. Mais la véritable occasion pour panser les blessures a été offerte par la célébration des 400 ans des relations entre le Maroc et Les Pays-Bas. Et elle a été saisie avec intelligence par les deux parties. En effet, la mise en place de l’exposition «Pavillon Maroc» et la présence de SAR le prince Moulay Rachid à son inauguration en disent long sur la volonté des deux communautés de retrouver la sérénité d’antan. Ernst Veen, le président de la Fondation «Maroc - Pays-Bas 400 ans» a indiqué que cette exposition qui se poursuivra jusqu’au 17 avril prochain, est le prélude de plusieurs manifestations qui auront lieu en Hollande.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc