×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:1633 Le 29/10/2003 | Partager

. AT: Jettou trancheDriss Jettou, vient de rendre son arbitrage concernant les taux de majoration à appliquer par les assureurs. Ils concernent les polices d'assurances AT (accidents de travail) couvrant la période transitoire du 19 novembre 2002 au 19 juin 2003. Compte tenu que les compagnies d'assurances ont provisionné la majoration de 132% dans leurs comptes 2002, il a été admis l'application de ce taux entre le 19 novembre et le 31 décembre 2002. Du 1er janvier au 18 juin 2003, le taux est de 80%. Au-delà de cette date, les assureurs appliqueront un taux de 12%.L'arbitrage du Premier ministre a été sollicité par la CGEM qui demandait l'application d'un taux unique de 10% sur toute la période. Une requête dont les assureurs ne voulaient pas entendre parler. L'épilogue décidé par Driss Jettou apaise ainsi les tensions. Aussi bien Hassan Chami, patron de la CGEM, que Azzedine Guessous, président de la Fédération des assureurs (FSMAR), se disent satisfaits de la décision rendue par le Premier ministre.. Transports urbains: La RATC toujours sousperfusionLa wilaya de Casablanca a lancé un avis de préqualification pour la gestion déléguée de la RATC. La régie de transport casablancaise, qui multiplie les problèmes (gestion, financement, exploitation à perte…), bénéficie pour l'heure du contrat-programme qui implique le ministère de l'Intérieur, la wilaya et l'ex-communauté urbaine. Montant de l'aide: 50 millions de dirhams. En attendant un repreneur, la RATC continue de survivre même si l'aide se fait au compte-gouttes. Une première tranche de 10 millions de DH a été accordée en mai. «Elle a à peine servi à payer les deux mois de salaires» souligne-t-on auprès de la RATC. Une autre tranche de 20 millions de dirhams a été liberée fin juillet. «Maintenant, les 20 millions de dirhams restant c'est l'ex-communauté urbaine qui devait nous les donner. Mais il y a eu les élections et la nouvelle carte communale. Nous attendons à ce jour la réunion de la session de la mairie de Casablanca pour recevoir la dernière tranche», selon le directeur. En attendant la reprise d'un opérateur privé, la RATC essaie tant bien que mal de tenir le coup. “Mais l'opération de gestion déléguée risque de prendre au moins une année”, estime-t-on. Electronique aérien: Gespac Maroc porte son capital à 65 millions de DHLa société Gespac Maroc qui opère dans les métiers de l'électronique embarquée pour le compte d'industries du transport aérien (Airbus, Eurocoptere), du ferroviaire (Alstom, Bombardier) et de l'industrie spatiale (Alcatel Space industries, Astrium) vient de porter son capital à 65 millions de DH. Cette augmentation est réalisée au profit d'un premier pool de sociétés d'investissement marocaines, constitué de Capital Invest, ACASA et Maroc Invest. D'autres investisseurs pourraient venir compléter le premier tour de table pour renforcer les fonds propres de Gespac Maroc. La société conçoit et intègre le câblage, ainsi que les interfaces homme-machine (IHM). A ce titre, Gespac Maroc est leader mondial des IHM dans le ferroviaire, premier opérateur européen du câblage spatial et troisième du câblage avionique. En 2002, Gespac Maroc a acquis les sociétés françaises de la division électrotechnique de Eurofarad. Cette opération lui a permis de développer son volume d'affaires avec ses nouveaux donneurs d'ordres. Le nombre d'emplois créés est passé de 75 à 410 postes entre 2000 et 2003. Gespac Maroc prévoit d'atteindre 450 collaborateurs d'ici la fin de l'année. . Fonction publique: Les diplômes délocalisés indésirablesLes diplômes de 3e cycle délocalisés ne sont pas les bienvenus dans la Fonction publique.Les fonctionnaires qui ont recouru à ces diplômes pour leur promotion interne se voient refuser leur régularisation. Les nouvelles recrues, beaucoup moins nombreuses, attendent depuis plusieurs mois leur traitement. Le nombre de ces candidats «malheureux» est estimé à une centaine.Des fonctionnaires qui se disent lésés par un système incohérent (les diplômes délocalisés auraient dû être refusés dès la constitution des dossiers, disent-ils) ont porté l'affaire devant la Justice.. Vivre et étudier avec 4 DH par jour!Cela se passe dans un lycée mythique de Casablanca, Al Khawarizmi en l'occurrence, qui a formé autrefois une bonne partie de l'élite marocaine, grâce notamment à la qualité de sa filière mathématique. L'internat de l'établissement abrite actuellement une centaine d'élèves démunis qui reçoivent une subvention trimestrielle de 528 DH (non, non, nous ne sommes pas trompés de zéro!). Cette situation quasi-dramatique, qui n'est certes pas l'exception dans le système d'enseignement public, a conduit l'association des parents d'élèves à lancer un appel de détresse. ❏. Trophée d'honneur pour l'ONMTUn trophée d'honneur a été remis par les conseillers auprès du Premier ministre , Mohamed Guerraoui et Mme Belafqih, à l'Office national marocain du tourisme pour sa participation et collaboration à l'organisation du Forum mondial de la jeunesse des jeunes du troisième millénaire, qui s'est tenu à Casablanca du 16 au 28 août.


Service aux consommateurs

Une permanence sera assurée au niveau de toute la région du Grand Casablanca durant le mois de Ramadan 1424 et ce pour recevoir les plaintes éventuelles des consommateurs en matière d'approvisionnement et de contrôle des prix et de la qualité des produits.Les numéros de téléphones suivants sont mis à la disposition du public:Préfecture de Mohammédia : 023 32-41-80/023 32-42-51, poste 255Municipalité du Méchouar de Casablanca : 022 30-00-49 poste 116Préfecture des arrondissements de- Casablanca-Anfa : 022 43-09-07/022 43-09-28- Mers Sultan-El Fida : 022 81-99-70/022 81-99-74 poste 319,direct : 022 28-01-97- Hay Hassani-Aïn Chock : 022 90-12-12- Province de Nouaceur : 022 90-20-21- Moulay Rachid : 022 55-66-17/55-66-18/55-66-19- Aïn Sebaâ-Hay Mohammadi : 022 35-22-40/35-22-47 poste 1300- Sidi Bernoussi : 022 73-26-65/73-22-06- Province de Médiouna : 022 33-10-20Les consommateurs pourront transmettre leurs plaintes entre 15 et 17h et entre 21h30 et 23h.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc