×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:1572 Le 31/07/2003 | Partager

. ONA: Trois nouveaux pôlesL'ONA a créé trois nouveaux pôles pour faciliter la gestion des nouvelles activités. Il s'agit des nouvelles technologies, du tourisme/immobilier et des concessions de services publics. Les deux premiers avaient déjà existé, puis avaient été fondus dans d'autres activités en attendant que des domaines se développent. Les concessions de services publics sont entièrement nouvelles. Le groupe s'est investi avec Vivendi Environnement devenu Veolia depuis, à Rabat et Tanger-Tétouan. Comme pour le tourisme, il cherche à construire des compétences locales de niveau international. C'est Jamal Agzenaï, de Confarma (Acima, supermarchés, et Marjane, hypermarchés), qui a pris la tête du pôle tourisme/immobilier, lequel avait déjà été sous sa responsabilité, il y a quelques années.. Industrie pharmaceutique: Stabilité en 2002L'industrie pharmaceutique a réalisé un chiffre d'affaires de 4,5 milliards de DH en 2002. Les 26 laboratoires ont produit 186 millions d'unités et employé directement 6.500 personnes et indirectement 30.000. La fabrication locale couvre 80% de la demande domestique. Le maintien du chiffre d'affaires est lié à la poussée des importations de produits finis et à la disparition des produits à petits prix. Mais le secteur continue de souffrir de l'étroitesse du marché intérieur, en attendant l'application de l'assurance-maladie obligatoire.. Partenariat ONE/Red Electrica L'Office national de l'électricité et Red Electrica de Espana signent un accord le 31 juillet pour la réalisation de la deuxième interconnexion électrique sous-marine entre le Maroc et l'Espagne. . Rabat: Rechargement de la plageL'opération de chargement de la plage de Rabat vient de prendre fin. Le problème remonte à juin dernier lorsqu'une houle et des courants exceptionnels ont envahi la plage causant une importante érosion. Les responsables du Club nautique de la plage de Rabat ont alerté le wali de la ville, Hassan Amrani, qui a désigné une commission d'enquête pour déterminer les causes du phénomène du dessablement de la plage. La commission, constituée des responsables de l'ONEP, du Club nautique, la wilaya de Rabat et de la Fondation Mohammed VI pour l'environnement, a décidé le rechargement de la plage. Celui-ci a nécessité 10.000 m3 de sable pour une enveloppe de 700.000 DH financés par l'ONEP.. Police: Un district pour Sidi MoumenLe quartier populaire Sidi Moumen a désormais son propre district de police. Il comprend une antenne de l'identification judiciaire et un service des accidents de la circulation. Fonctionnellement indépendant, ce district demeure néanmoins rattaché administrativement à la Sûreté régionale d'Aïn Sebaâ.. Maroc Invest dans le tour de table de S2MMarocinvest a opéré une mise, à travers le fonds d'investissement international Maghreb Private Equity Fund (MPEF), dans le capital de S2M, filiale monétique du groupe Cofimag. Cette opération vise à pérenniser les activités de S2M, tant sur le marché local qu'à l'international. Ou encore de développer des synergies entre la société et les institutions internationales représentées par le MPEF, pour un meilleur positionnement technologique et géographique. L'opération permet aussi d'assurer son développement, en mettant à sa disposition les moyens financiers adéquats. . Criminalité croissante à MédiounaUne bande de malfaiteurs sévit à Médiouna, une région agricole à 15 km de Casablanca. Les meurtres, agressions et vols se multiplient sans que les autorités locales, représentées par une unité de la Gendarmerie royale, puissent les contenir. Les doléances des populations vivant au village et à l'alentour, selon les dires concordants de plusieurs d'entre elles, ne font l'objet d'aucune suite de la part des autorités locales. Motif avancé: l'insuffisance des effectifs pour des interventions de secours sur place. Récemment, une famille, qui réside en pleine campagne dans la région, est passée à côté du drame, lorsqu'elle a été attaquée par quatre personnes armées. Ses appels téléphoniques à la Gendarmerie royale de Médiouna sont restés sans échos.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc