×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops de la semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:57 Le 10/12/1992 | Partager

    . Le malus de retour

    Dans la préparation des tarifs 1993 pour l'assurance automobile, il est prévu le retour du malus, avec un différentiel de l'ordre de 15%, indique la Direction des Assurances et de la Prévoyance Sociale. Le dossier est actuellement soumis à la Direction des Prix. Du côté des assureurs, il est fait remarquer que grâce à la nouvelle banque de données, la profession a pu apporter des éléments précis au dossier. En outre, la DAPS et les assureurs ont demandé à la Direction des Prix des ajustements de tarifs pour la campagne prochaine, en faisant valoir que " la politique sociale exige que les couvertures fonctionnent correctement ".

    . Préférence pour l'entreprise des pays islamiques

    La Fédération des Entrepreneurs des Pays Islamiques vient de négocier et d'obtenir avec la BID un traitement spécifique sur les projets financés par l'institution, sous réserve que, pays par pays, les autorités publiques l'acceptent. Il s'agit, à partir d'un classement en deux listes, d'introduire une préférence pour les entreprises des pays islamiques.

    . Le commerce avec la Tunisie élargi

    Réuni les 30 Novembre, 1er et 2 Décembre 1992, à Tunis, le Comité Technique Mixte Permanent Maroco-Tunisien vient d'aménager et d'élargir les listes 1 (échanges fibres) et 2 (taxe compensatoire à 17,5%). Les aménagements sont entrés en vigueur le 2 Décembre, précise un communiqué du Ministère du Commerce Extérieur, des Investissements extérieurs et du Tourisme (Avis aux importateurs et aux exportateurs n°03/92)

    . Interfina est lancée

    La Société Internationale de Financement et de Participation, Interfina, vient d'être lancée avec un capital de 210 millions de DH. Elle doit, " en s'appuyant sur les actionnaires, prendre une part active aux opérations de privatisations " et par ailleurs, animer le marché financier. Les actionnaires sont la BNDE, le Banco Exterior de Espana, le Crédit du Maroc, le Crédit Lyonnais (Clinvest) et Ia BMCE. M. Jouahri a été porté à la Présidence, et la Direction générale à été confiée à M. Abdelkrim Raghmi, qui vient du Crédit du Maroc. En principe, la SFI devrait rejoindre le groupe d'actionnaires.

    . Martco réalise son siège à Tanger

    Martco, Maghreb Arabe Trading Company, créée il y a un an et demi, est en train de construire son siège à Tanger. La compagnie annonce avoir réalisé un CA de 150 millions de DH dans le commerce maroco-algérien depuis sa création. Le capital est détenu à parts pratiquement égales entre la BMCE, la BCP, la BEA et la BNA.

    . TPV: création de la société spécialisée

    Le projet de créer une société spécialisée dans la couverture des risques du Transport Public de Voyageurs est en train de voir le jour. Le capital de 50 millions de DH est partagé à parts égales entre les 20 compagnies de la place. La question de la reprise du passif de la MATU est en suspens, tandis que parallèlement les transporteurs ont manifesté l'intention de maintenir et de redresser leur Mutuelle. Ils ont proposé un plan au Ministère de tutelle qui a posé des conditions d'apport en capital. Par ailleurs, la viabilité du secteur, avec un ou deux assureurs spécialisés, reste liée à de forts ajustements de tarifs.

    . L'ONA participe à l'augmentation de capital de Fruit Expansion

    L'ONA porte sa participation à 30% en participant à l'augmentation de capital de la société française Fruit Expansion. Le groupe marocain avait participé à la création de la société en 1990.

    Celle-ci dispose d'un réseau d'une vingtaine de filiales en France et réalise un CA de 1,5 milliard de FF, dont 3% avec les produits d'origine marocaine. Cette part est jugée trop faible et l'ONA veut l'accroître.

    . Compagnies d'assurances en difficulté : une solution

    Des aménagements aux dispositions des textes de 1984, régissant les sanctions et le Fonds de Solidarité, pourraient être introduits dans le texte de la prochaine Loi de Finances, indique-t-on de source administrative. Ces aménagements devraient rendre plus aisée l'intervention du Fonds en cas de dissolution, de fusion ou autre solution qui pourrait être proposée par le Comité ad hoc, composé de MM. Jouahri, Barzilay, Bouabid et Naciri.

    . SMDC, la fin du tunnel?

    Après le Conseil d'administration du 27 Novembre, avec la présence des actionnaires français, une autre réunion est prévue pour la mi-Décembre. Chez les observateurs, on s'attend maintenant à un dénouement rapide après les longs mois de tergiversations.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc