×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les Scoops de la semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:296 Le 18/09/1997 | Partager

    · GIAC textile et cuir
    Les textiliens se sont réunis le mercredi 17 septembre pour constituer le GIAC textile et cuir (Groupement interprofessionnel d'aide au conseil). Cette association financera les frais de diagnostic et les plans de formation, après étude du dossier par l'Amith où le GIAC sera domicilié.

    · Une CCI marocaine à Londres
    L'ambassadeur du Maroc en Grande Bretagne, M. Khalil El Haddaoui prépare la création d'une chambre de commerce marocaine à Londres. Le problème du local a été résolu grâce à l'aide de l'Arab-British Chamber of Commerce dont le président, qui a visité VETMA, a donné son accord pour abriter la Chambre marocaine.

    · DeWhirst à Tanger
    Le grand habilleur britannique Dewhirst vient de racheter la société Taricom sise à Tanger. Il s'agit d'un véritable sauvetage de cette société autrichienne qui a fermé à cause de problèmes douaniers explique M. Abdelali Berrada le DG de l'Amith. Taricom a été victime du système des déclarations qui repose sur le poids facturé et non sur poids réel.

    · Poids et mesures
    Les exportateurs d'articles du textile viennent d'obtenir de la Douane de mettre en place un système de déclarations d'import et d'export selon le poids réel. L'ODEP a apporté sa contribution par l'acquisition de 10 balances électroniques qui donnent le poids exact de la marchandise et délivrent un ticket de pesage. Les exportateurs perdront moins de temps et surtout ils paieront les droits relatifs à la quantité exacte.

    · Marrakech séduit le textile
    La conférence mondiale de la Fédération internationale des industries du textile (ITMF) qui se tiendra à Marrakech entre le 28 septembre et le premier octobre recevra 315 congressistes du monde entier, dont 90 se sont inscrits pour le tour des villes impériales qui aura lieu en marge de la conférence. Les deux chiffres sont des records par rapport aux années passées. Le nombre des congressistes marocains n'est pas encore définitivement arrêté.

    · L'AACP réagit à la division
    Depuis la création de la deuxième association de publicitaires et la division des rangs qui en découle, les professionnels n'avaient pas vraiment réagi: été oblige. Néanmoins, l'Association des Agence Conseil en Publicité (AACP, la première association) invite ses membres pour le 18 septembre, à une assemblée générale extraordinaire pour «débattre de solutions rapides face à cette crise».

    · SNI: le CA entérine
    La SNI et le géant mondial de l'emballage, Crown Carnaud Métalbox viennent de créer la Holding Financière d'Emballage pour regrouper leurs participations dans Carnaud Maroc. Le capital est détenu à parts égales par les deux partenaires. La SNI détenait 22% de Carnaud Maroc contre 46% pour Crown Carnaud Metalbox. Pour équilibrer les participa-tions, la SNI a racheté 12% des parts de son partenaire à 405 DH l'action (le cours boursier avoisine 680 DH). (cf l'article page 31)

    · La SNI crée CMB emballage plastique
    Une autre filiale industrielle spécialisée dans la fabrication des bouteilles PET vient d'être créée par la SNI. Objectif: externaliser le métier de fabrication de bouteilles PET et de bouchons en plastique, assuré jusque là par Brasseries du Maroc. Elle sera dotée d'un capital de 108 millions de DH détenu à hauteur de 49% par les Brasseries du Maroc par apport en nature.

    ·1 milliard de DH pour Tanger
    La SNI attend le feu vert du Conseil des Ministres pour démarrer le projet de valorisation de terrains domaniaux situés en zone franche de Tanger. La superficie totale est de 345 ha. Objectif: lotir des terrains en faveur des industries exportatrices. Le coût de l'investissement est estimé à 1 milliard de DH. La SNI a trouvé deux autres partenaires et est actuellement en pour parler avec d'autres groupements nationaux et étrangers.

    · SNI: Portefeuille en hausse
    La valeur du portefeuille de la SNI est passée de 5,54 milliards de DH à 9,17 milliards de DH entre janvier et la mi septembre 1997. En janvier 1996, il était estimé à 4,2 milliards de DH.

    · Nestlé affiche sur le Trivision Nestlé, la multinationale helvétique, consacre une enveloppe de 350.000 DH (par semestre) pour afficher trois de ses produits simultanément en utilisant un support publicitaire nouvellement introduit au Maroc «le Trivision».
    · Le nouveau Télécontact
    La version 1998 du Télécontact vient de sortir. Il s'agit de la 8eme édition de cet annuaire couvrant les grandes villes du Royaume.

    · Accord USIB et GPBM
    Un protocole d'accord vient d'être conclu entre l'USIB et le GPBM. Il porte notamment sur la baisse des taux d'intérêt sur les prêts immobiliers accordés au personnel et un relèvement des plafonds. A partir du premier octobre, les prêts accordés dans la limite de 400.000 DH seront facturés à un taux de 4% et de 5% au-delà.
    Autre acquis: le départ volontaire en retraite anticipée à compter du 1er octobre, moyennant une indemnité maximale de 3 ans de salaires et le maintien de la couverture médicale. L'accord retient également d'autres dispositions telles que l'horaire continu sur toute l'année, l'amélioration de la couverture sociale ou l'intégration des primes dans les salaires.

    · Benhima plébiscité
    M. Driss Benhima et le nettoyage entamé au Ministère des Transports provoquent un phénomène inédit: L'Economiste a reçu un grand nombre d'appels téléphoniques demandant de «transmettre à M. Benhima» des encouragements et des messages de soutien. De plus, inédit dans l'inédit, les auteurs d'une grande partie de ces appels ont donné leur nom et fonction: pas de transporteurs, mais une majorité de fonctionnaires et de hauts fonctionnaires. Ils expliquent leur geste en disant» ne plus supporter d'être salis par des fonctionnaires corrompus».

    · Solidarité contre la pauvreté
    Sous le patronage de SM le Roi, qui montre l'importance donnée à la lutte contre la pauvreté, six grandes ONG marocaines, le PNUD et trois secrétariats d'Etat, organisent une semaine de «Solidarité pour vaincre la Pauvreté». Les ONG impliquées sont BouRegreg, Ribat El Fath, l'AMESIP, La Fédération de Fitness et d'Aérobic, l'UNFM, le Comité Olympique. Les trois Secrétariats d'Etat sont l'Entraide Nationale, avec à sa tête Melle Zoulikha Nasri, et la Jeunesse et Sports de Mme Nawal Moutaouakil et la Culture de Mme Azziza Bennani.

    · Moulitex certifiée
    L'entreprise textile Moulitex dispose maintenant de l'Oko-Tex, un certificat européen de normalisation, destiné à garantir que l'entreprise respecte les normes anti-pollution. Ce certificat devient progressivement une obligation de fait pour exporter vers les pays scandinaves et l'Allemagne. Parallèlement, Moulitex, poursuit sa démarche, commencée au printemps, pour décrocher l'ISO 9002, qu'elle pense avoir au cours de cet automne, précise M. Lansari, Directeur général de Moulitex.

    . Etude sur l'administration
    Un groupement de bureau d'études comprenant les deux français IDRH et Hay Management et le marocain IMEG, ont remporté le marché d'étude sur l'administration marocaine. Cette étude qui devra être terminée à la mi-1998, porte sur «la structure administrative, les effectifs et les problèmes de rémunérations». Les administrations qui seront observées sont l'Equipement, l'Education nationale, la Population, les Finances, la Santé publique et l'Agriculture. Toutes les six sont volontaires.

    · Tourisme: Taxe et créances
    Le Ministre du Tourisme s'attaque de front aux problèmes du secteur. A l'instar de ce qui s'est pratiqué à l'ONE, le recouvrement de la Taxe de Promotion Touristique devrait s'effectuer manu militari. Un soutien sera demandé aux autorités locales en cas de besoin pour apurer les arriérés de dettes des hôteliers. Ces dettes sont supérieures à la créance qu'a Publicis sur l'ONMT. Quant aux dettes des hôteliers sur le CIH, le nouveau Ministre dit qu'il «n'est pas le Ministre de l'Industrie hôtelière, mais le Ministre du Tourisme». A bon entendeur, salut!

    · ICV: + 0,4%
    L'indice du coût de la vie a progressé de 0,4% en août par rapport au mois précédent. Cette hausse est due notamment aux produits alimentaires dont l'indice a progressé de 0,8%. Sur les huit mois de l'année, l'indice moyen n'a évolué que de 0,5% par rapport à la même période en 1996. Quant à l'Indice du prix de gros, il baisse de 2,5% pour la même période. En août, il régresse de 0,3%.

    · Mise à niveau, ça roule
    Le Décret sur la mise à niveau est prêt, il devrait passer au prochain Conseil du Gouvernement et ensuite devant le Conseil des Ministres.
    Pour la Direction des Impôts, il est temps maintenant pour la CGEM et les Chambres de Commerce de faire la promotion de l'opération auprès de leurs membres.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc