×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les Scoops de la Semaine

Par L'Economiste | Edition N°:208 Le 14/12/1995 | Partager

· Taux d'intérêt: Libéralisation
En principe, les taux d'intérêt deviendront entièrement libres et les emplois obligatoires vont être une nouvelle fois abaissés. C'est ce qu'on attend de la prochaine réunion du Conseil National de la Monnaie et de l'Epargne (CNME) le 26 décembre. En tout cas, le Ministère des Finances va peser dans ce sens.

· Centre monétique unique finalisé
Les quatre centres de traitements appartenant à la BMCE, Wafabank, la BCP et l'Interbanque adopteront bientôt le même procédé technique. L'interopérabilité du traitement ouvrira tous les GAB au porteur de la carte bancaire. Le délai d'uniformisation requerra au moins 3 mois.

· Rapport Banque Mondiale sur la conserve
La synthèse définitive du rapport de la Banque Mondiale sur l'état du secteur de la conserve de poissons sera remise la semaine prochaine.

· Phosphates pour l'Inde
L'Office Chérifien des Phosphates vient de conclure avec le premier groupe chimique indien, Pardeep Phosphates Ltd (PPL, une entreprise à capitaux publics), un contrat sur 5 ans pour la fourniture de 80% des besoins de PPL en phosphates bruts. Les livraisons seront donc comprises entre 250.000 et 500.000 tonnes. Le contrat a été signé à l'occasion de la réunion annuelle de l'Association Indienne des Fertilisants, où M. Mourad Chérif s'était rendu lui-même pour représenter le premier producteur mondial d'acide phosphorique et de phosphates bruts qu'est l'OCP.

· Commissions en bourse
"C'est une affaire entre privés", "il ne faut plus que l'Administration perde son temps là dessus, pour en plus se faire critiquer". M. Mohamed Kabbaj, ministre des Finances et des Investissements extérieurs, renvoie l'affaire des commissions en Bourse vers les opérateurs "qui auraient dû se mettre d'accord entre eux". "S'ils n'y arrivent pas, si une partie se sent lésée, qu'elle demande au juge de dire le droit", a-t-il déclaré à L'Economiste. Les sociétés de bourse (SDB) ont accepté le partage proposé pour la période allant du 16 mai 1995 jusqu'à la sortie des arrêtés fixant les plafonds, soit 25% pour les banques et le reste pour les SDB. Le prochain CNME devra se pencher sur la commission du dépositaire, en pourcentage ou plus probablement un forfait.

· Commission (suite)
Les grands institutionnels, spécialement les sociétés d'assurances, redoutent de voir monter les coûts d'intermédiation de leurs opérations en bourse (commissions dues aux sociétés de bourse plus commission des dépositaires), outre la refiscalisation prévue par le projet de Loi de Finances concernant l'IS sur les plus-values de cessions (les abattements restent inchangés).

· Gaz des Meskalas
L'OCP reprendra ses acquisions de gaz des Meskalas auprès de l'ONAREP, au niveau des contrats de 1984, soit 36 millions de m3, pour la calcination de Youssoufia. L'OCP les avait réduites à 10 millions de m3 lorsqu'il avait rencontré des problèmes techniques, qui ont été solutionnés par ses ingénieurs

· Formation professionnelle
La Commission Nationale de Formation Professionnelle organise une réunion de concertation ce jeudi 14 décembre à Rabat. Ordre du jour: bilan de l'année passée, programme d'actions. Outre les opérateurs dans la formation professionnelle, la réunion accueille des représentants d'associations professionnelles.


· Citibank-Maghreb: Sous-dépositaire probable
Citibank-Maghreb examine la possibilité d'offrir le service de dépositaire aux investisseurs étrangers. Une étude de faisabilité est actuellement en cours avec l'aide de Citibank New York. Citibank est l'un des quatre grands dépositaires mondiaux.

· Internet: Le zapping
L'ONPT a commencé à délivrer les agréments aux sociétés de prestation de services Internet. Dès maintenant, il devient donc possible d'utiliser le réseau des réseaux par l'intermédiaire des serveurs de sociétés spécialisées. AzureNet est l'une des premières à être agréée par les services de l'Office.

· Tourisme: Taxes d'aéroports
Une agence de Tanger n'a pas hésité à dévier ses charters sur Malaga (Sud de l'Espagne), pour contourner les taxes aéroportuaires. Celles-ci, qui atteignent jusqu'à 24.000 DH par charter, pénalisent la destination marocaine par rapport à la concurrence, clament les professionnels. Des pilotes de charters venant d'Europe centrale sont retenus plusieurs jours sur place faute d'argent.

· Rapport SBF/SICOVAM remis
Le consortium SBF/SICOVAM a remis au Ministère des Finances son rapport final qui a pour ambition de réformer les structures et le fonctionnement de la Bourse. Les recommandations de ce rapport s'articulent autour de deux points: la dynamisation du marché et le renforcement de la sécurité aussi bien des investisseurs que des professionnels eux-mêmes.

· CMC: Publication de la Lettre n°47
Le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) vient de publier sa Lettre n°47 de novembre 1995. Outre le traditionnel tableau de bord, cette lettre traite de l'Accord d'Association Maroc-UE, de la politique de privatisation (bilan et perspectives) et des tendances de la conjoncture en 1995 avec un extrait des principaux résultats de l'enquête menée par le Centre en juin dernier. Le Point de Conjoncture est consacré aux Bons de privatisation.

· Taxe sur le phosphate
Le projet de réduction de moitié de la taxe de 34DH/t de phosphate exporté, qui devait être incluse dans le projet de Loi de Finances de transition, est reporté pour le prochain Budget, celui de 96-97, "pour des motifs budgétaires", explique M. Kabbaj, qui précise que les deux autres mesures de sécurisation financière de l'Office sont maintenues. Il s'agissait du bénéfice de la Charte des investissements et l'abandon de créances (créances comptables mais dont la réalité financière est restée contestée depuis le milieu des années 80). Cet abandon avait permis de recapitaliser l'Office pour 6 milliards de DH, ce qui l'a autorisé à présenter des états financiers de nature à redresser sa crédibilité auprès de ses banquiers et donc de relancer ses projets d'investissements selon sa nouvelle stratégie.

· Partenariat ESIG-General Tire Maroc.
La multinationale General Tire Maroc signe un accord de partenariat ce jeudi 14 décembre avec l'ESIG (Ecole Supérieure d'Informatique et de Gestion). Des lauréats de l'ESIG pourront bénéficier de stages d'insertion dans la multinationale. En échange, l'école réalisera des études en marketing et communication pour GTM.

· Aviation civile: Couverture radars totale
L'Administration de l'Aéronautique Civile aura son propre système de couverture radars sur l'ensemble du territoire à partir de février 1996. Jusqu'à maintenant, une partie de la surveillance de la navigation aérienne civile dépendait de radars des F.A.R.


· Bons de privatisation: suite du feuilleton
Un projet d'arrêté concernant les Bons de privatisation préparé par le Ministère des Finances a été remis au ministère de la Privatisation cette semaine. A l'heure où nous mettions sous presse, on ne connaissait pas encore le point de vue de M. Saaïdi. De leur côté, les banques conseils indiquent qu'elles devront recevoir la notice d'information et l'arrêté du Ministère des Finances y afférent, au plus tard à la fin de cette semaine. Au-delà, la date de lancement sera une fois de plus compromise et le produit ne pourra être lancé qu'après Ramadan.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc