×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    De bonnes sources

    Les Scoops de la Semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:20 Le 12/03/1992 | Partager

    · Taux variables pour le leasing ?
    L'introduction de la variabilité des taux dans le secteur bancaire risque de se répercuter sur l'activité de crédit-bail. En effet, celui-ci se refinance essentiellement auprès des banques à des taux qui peuvent être soumis à la variabilité. De ce fait, les sociétés de leasing pourraient être conduites à envisager l'indexation du barême de leasing sur la variation des taux.

    · Rencontre CGEM-CNJA
    Une rencontre est prévue pour le 18 Mars entre le CNJA et la CGEM. L'ordre du jour sera consacré à la participation du secteur privé aux recrutements des jeunes diplômés chômeurs recensés.

    · Cellule de veille technique à l'ONA
    Avec sa nouvelle organisation, l'ONA vient de créer une cellule de veille technique.
    Outre les contributions de l'état major et des cadres du groupe, cinq personnes ont été désignées pour faire fonctionner cette cellule. Il s'agit de MM. Fatmi Oudghiri, (spécialisé dans les participations à l'étranger), Tawfic Mouline (études sur les hautes technologies), Mohamed Belmahi (chargé du dossier des participations en Europe et en Amérique) et Moha Bensatti (relation avec le Maghreb et le Monde arabe). Cette équipe sera assistée par Mme Mouna Bengelloun, chargée d'études.

    · Comité de Prévention Routière dans le collimateur
    La Fédération des Société d'Assurances et de Réassurances exigera une "participation effective" au Comité National de la Prévention Routière. Ce Comité a une présidence en principe tournante mais qui est restée depuis plusieurs années dans le giron du Ministère des Transports. Les "remarques" en provenance d'autres départements ministériels impliqués sont restées sans objet. La Fédération, qui représente les "payeurs" à double titre (taxe sur primes et sinistres) va apporter sa voix pour demander un changement de statut et une orientation plus précise des dépenses de prévention.

    · KLEM-RSCG transmet ses Hespérids
    Primée deux fois par le jury des Hespérids, l'agence KLEM-RSCG a remis à ses deux annonceurs dont la campagne a été distinguée, les prix qu'elle a reçus. Il s'agit de la campagne presse pour Xérox et du film Shweppes Citron pour la SIM. Les annonceurs ont particulièrement apprécié le geste.

    · Les assurances et les privatisables
    La part des entreprises privatisables détenues par des compagnies d'assurances est significative, indique une enquête de la Fédération des Sociétés d'Assurances et de Réassurances. Chez la BMCE, 20,56% du capital est détenu par les assureurs, qui ont aussi 24,3% du capital du CIH et 4,37% de celui de la BNDE. Chez les sociétés financières, les compagnies contrôlent 11,06% de SOFAC et 19,86% de Eqdom; elles ont 24,6% de la SNI et 9,09% de la CNIA. Dans l'industrie, les assureurs ont 19% de la SCIF, 24,01% de Zellidja, et diverses petites participations. Pour l'instant, les compagnies attendent plus d'informations techniques pour définir des politiques de participation aux privatisations.

    · Les "Dany de Danone" pour la fin de la semaine
    La Centrale Laitière mettra sur le marché les "Dany de Danone" sur le marché dans les jours qui viennent. Après un an de préparation, en grand secret, et 800.000DH d'investissements de promotion, la Centrale lance son lait gélifié non fermenté. Le rythme de production sera de 20.000 pots/jour pour trois arômes différents. le prix de vente a été fixé à 2,40DH l'unité. Le Ramadan a été choisi comme période de lancement parce que la consommation de lait y augmente de 30 à 40%. La campagne de promotion, affichage sur les lieux de vente puis spot, s'adresse principalement aux enfants, indique-t-on auprès de la Centrale.
    Il y a une vingtaine d'années un produit similaire avait été lancé, mais les résultats avaient été décevants, d'où le soin apporté à la préparation aujourd'hui.

    · L'affaire Zarrouk/Laraki: les temoins à la barre
    Après avoir écouté M. Mohamed Laraki durant plus de sept audiences, les déclarations de M. Hassan Zarrouk, Lundi 9 Mars, le Président Nouider entendra dès Jeudi 12 Mars, les personnes appelées à témoigner relativement au litige qui oppose les deux associés de L'OMP.
    Certains témoignages ont leur poids dans les débats dans la mesure où, lors de l'enquête préliminaire, les expressions "comptes secrets", "falsification de factures", étaient consignées dans les procès verbaux de la police. Les témoins sont entre autres des cadres de l'OMP à Las Palmas et ayant exercé au sein du département comptable et financier. Le témoignage du Commissaire aux Comptes, M. Benodis, sera également d'une grande importance. La question centrale des prochaines audiences est de savoir dans quelle mesure les cadres ayant exercé à l'OMP maintiendront ou apporteront des nuances à leurs déclarations.

    · OCP: 11 milliards de DH de chiffre d'affaires en 1991
    Le chiffre d'affaires du groupe OCP s'est élevé à 11 milliards de DH environ en 1991, soit une progression de 3,8% par rapport à l'année précédente (10,6 milliards de DH). La structure du chiffre d'affaires a de nouveau connu un changement significatif puisque la part des produits dérivés y est passée de 68% en 1990 à 74% en 1991.


    · Acide phosphorique: Le Maroc retrouve sa position
    Au cours de l'année 1991, le Maroc a retrouvé et consolidé sa place dans le commerce international de l'acide phosphorique. La part marocaine s'est en effet élevée à 51%, contre 50% en 1988.
    Les exportations marocaines d'acide phosphorique se sont élevées à 1.338.000 tonnes P205 en 1991, contre 1.170.000 en 1990.
    Les exportations de minerais de phosphate ont par contre baissé, dans un marché international fortement déprimé. Elles se sont ainsi élevées à 9.140.000 tonnes en 1991 contre 11.670.000 tonnes en 1990. Les exportations mondiales de phosphate brut sont pour leur part passées de 37 millions de tonnes en 1990 à 31 millions de tonnes en 1991.

    · Assemblée générale de l'Ordre des architectes
    L'ordre des architectes tiendra une assemblée générale d'information le mardi 17 mars à l'hôtel Tour Hassan à Rabat, à 21H00.
    L'ordre du jour concerne le projet de Loi sur la profession d'architecte, l'institution de l'Ordre national des architectes, ses risques et son incidence sur le devenir de l'architecture, du patrimoine national et sur l'exercice libéral de la profession,; indique l'Ordre.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc