×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    De bonnes sources

    Les Scoops de la Semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:17 Le 20/02/1992 | Partager

    · De bonnes pluies et de la neige

    Les services de la Météorologie Nationale annoncent de bonnes précipitations sur l'ensemble du Royaume, pour Jeudi et Vendredi. Ce seront les premières pluies généralisées et abondantes pour toutes régions situées au nord de l'Atlas et de Marrakech. En montagne, on prévoit de la neige au-delà de 1.800 à 2.000m d'altitude. A partir de Vendredi après-midi et ce pour deux ou trois jours, il y aura des éclaircies. L'anticyclone s'affaiblit donc et c'est ce qui autorise l'arrivée des pluies.

    · El Fehdi dans un partenariat maroco-italien à Fes

    Le groupe El Fehdi de Fes lance une unité de confection, la Saltmar, spécialisée dans le délavage. L'investissement, de l'ordre de 40 millions de DH, est réalisé à part égale par le groupe fassi et un groupe italien. El Fehdi annonce que cette usine, qui commence à tourner dans les jours qui viennent emploiera 200 personnes « en dépit des choix de matériel qui ont privilégié les technologies de pointe» précise le groupe. L'unité traitera 20.000 articles/jour et le C.A prévisionnel est de 60 millions de DH. Le groupe El Fehdi contrôle déjà trois unités industrielles, Adnane Confection, Sovetchil et Zag Confection où sont employées 600 personnes. La nouvelle unité est conçue de manière à s'intégrer aux trois autres.

    · Difficultés sur les marchés internationaux du poisson

    Les armateurs de pêche hauturière et leur association, l'APAPHAM, signalent la baisse de 35% des prix des céphalopodes et parlent de leur branche comme un secteur «à nouveau sinistré». Les armateurs de pêche hauturière estiment que la présence de bateaux pirates, une centaine selon eux, contribue à la baisse des cours internationaux, dont le signal est venu des marchés japonais en Juillet dernier.
    La Fédération Nationale des Associations des Armateurs de la Pêche Côtière du Maroc, signale aussi une baisse des cours du poisson frais, qu'elle chiffre à 30 à 40%.
    Ces chutes de cours se produisent au moment où le secteur commençait à se désendetter.

    · Le groupe Tazi en Tunisie

    Le groupe Tazi, spécialisé dans les travaux publics et notamment l'irrigation, reprend le tiers du capital d'un de ses four-nisseurs, en Tunisie, la CIAMIT, fabricant de produits en amiante-ciment. Le groupe reprend la part de la Compagnie Ara-be d'Investissement (saoudienne) et soutiendra une augmentation de capital qui portera son contrôle aux alentours de 45 à 50%. Ses partenaires sont la STB, première banque tuni-sienne et la SONEDE, entreprise publique de distribution d'eau.

    · Protocole d'aide de la Communauté (suite)

    «C'est une affaire euro-européenne», indique-t-on de bonne source au Ministère des Affaires Etrangères en commentant les remous causés dans les milieux communautaires par l'annonce du renoncement marocain aux aides de la CEE et la menace implicite pesant sur l'accord de pêche. Dans l'état actuel des choses, personne ne peut s'avancer à dire ce qu'il adviendra à la fin Février des exportations de sardines dont le régime est rattaché à l'accord de pêche (application ou pas des droits intégraux, suspension d'entrées, ...?). De même, personne ne s'avance pour lancer des hypothèses quant au sort qui sera réservé aux navires espagnols disposant actuellement de droits de pêche dans les eaux marocaines en vertu de l'accord.

    · Construction de l'ESIT

    Les travaux pour la construction de l'Ecole Supérieure des Ingénieurs en Textile doivent débuter le mois prochain, dans la zone universitaire de Casablanca. Cette école entre dans le cadre du programme de formation mis en point par l'Association Marocaine des Industries textiles, l'Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail relevant du Ministère des T.P. Le chantier durera deux ans. Le programme pédagogique de l'ESIT prévoit la formation de 40 ingénieurs et 200 techniciens supérieurs, chaque année. Les différentes spécialités enseignées seront la filature, le tissage, le finissage et la confection. L'accès à l'ESIT se fera sur concours ouvert aux titulaires de diplômes en Maths-spé ou d'un DEUG de sciences. L'école devrait pouvoir aussi assurer des sessions de recyclage. L'installation d'un laboratoire est en outre prévue.

    · Marché d'études pour le gazoduc Maghreb Europe

    OMEGAZ a confié au groupement de bureaux d'études comprenant le Britannique J.P Kenny, et les Français Beicip et Sofregaz, les travaux d'études concernant le tronçon maritime, sur le Détroit, du gazoduc Maghreb Europe.

    · Affaire Zarrouk/Laraki

    La première audience dans le procès opposant les deux associés de l'Omnium Marocain des Pêches a eu lieu le 19 Février et la deuxième devait se tenir dès le lendemain. La première audience a été consacrée à l'audition de M. Mohamed Laraki, présent en qualité de prévenu. Seule une infime partie de l'épais dossier de l'affaire a été abordée par le Président Nouider. D'après ce premier interrogatoire, la défense de M. Laraki semble consister en la réfutation ou relativisation des accusations lancées à son endroit par M. Zarrouk. Parallèlement, l'impression laissée par le premier interrogatoire est que M. Zarrouk était sinon partie du moins informé des opérations et transactions.

    · Sea-Mer: 2.500m2 d'exposition loués

    L'OFEC annonce que 2.500m2 carré de stand ont déjà été loués à 70 entreprises pour le Sea-Mer 92, qui se déroulera du 5 au 9 Mai. L'année dernière le Sea Mer avait rassemblé 119 exposants sur 3.000m2.

    · Qualité des conserves alimentaires

    La Direction en charge de la qualité au Ministère du Commerce et de l'Industrie organise à l'IMEC un séminaire technique sur la maîtrise de la qualité dans l'industrie des conserves alimentaires. Le seminaire aura lieu le 24 Février.

    · TV5 et le «Maroc Moderne»

    Des équipes de TV5 préparent des reportages sur «Le Maroc moderne». Ces reportages comprendront une dizaine d'émissions qui seront diffusées sur le réseau de la chaîne.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc