×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops de la Semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:152 Le 03/11/1994 | Partager

    Le prix d'offre de la centrale de Jorf Lasfar

    Le prix d'offre de la centrale thermique de Jorf Lasfar I et II est de 300 millions de Dollars pour la concession de 25 ans et 1,2 million de Dollars par an. La concurrence entre les soumissionnaires à la production concessionnelle se fera essentiellement sur le prix de cession du Kw. Notons que les soumissionnaires étaient présents à la Conférence de Casablanca.

    Le Marrakech pour la promotion

    Le navire Le Marrakech appartenant à la COMANAV ira spécialement à Lisbonne pour le 64éme Congrès de l'American Society of Travel Agents (ASTA), du 8 au 12 novembre 1994. Le voyage du Marrakech est conçu comme une promotion du tourisme et est organisé par l'ONMT. Le Marrakech a aussi été ancré à Casablanca, pendant la Conférence, pour loger les participants en surnombre.

    Marocotel 95

    La Chambre Française de Commerce et d'Industrie du Maroc organisera, comme l'année dernière, un salon professionnel Marocotel. Ce sera le troisième du nom et il se tiendra du 12 au 15 janvier 1995 à la Foire de Casablanca.

    Tournée qualité

    Le Ministère du Commerce et de l'Industrie effectuera la semaine prochaine une tournée dans différentes villes, avec l'Association Française de Normalisation (AFNOR) et l'appui des Chambres locales de Commerce et d'Industrie.

    ABM-Bank, point d'appui

    M. Michael J. Drabbe, membre du directoire de ABN AMRO Bank, responsable de l'international pour la banque hollandaise, indique que sa banque conservera trois points d'appui uniquement sur le continent africain: le Maroc et le Kenya, plus l'antenne d'Afrique du Sud à ouvrir prochainement. L'ABM-Bank, où ABN AMRO peut porter sa part jusqu'à 65%, aura donc en charge les opérations de l'Afrique francophone et de l'Afrique du Nord. Il souhaite développer la filiale marocaine "dès que la responsabilité de gestion sera en rapport avec les pouvoirs" que l'ABN AMRO aura dans l'ABM-Bank.

    Affaires et politique

    Colères rentrées chez les grands patrons français ayant participé à la Conférence de Casablanca: le monde politique français n'était pas assez présent à leur goût, au moment où se créait un espace d'opportunités économiques . Plusieurs ont fait part de leur intention "de demander des comptes". Le premier ministre espagnol, M. Felipe Gonzales, au cours d'un cocktail, en a profité: "L'Espagne est aux côtés du Maroc, mais à propos, M Juppé est-il déjà sorti ?" .

    Candidatures pour les rachats des hôtels

    Le groupe Dounia Hôtels (M. Alami), le groupe KTH et le groupe Interedec (MM. Omar Kabbaj et Pharaoun) ont manifesté leur intention de racheter les hôtels privatisables dont ils sont actuellement gestionnaires. Les deux derniers ont des contrats qui se terminent au-delà de la période impartie pour les cessions. La Commission des transferts a admis le principe de la candidature des gestionnaires, mais sous réserve que les loyers soient à jour et qu'il n'y ait pas de contentieux entre le gestionnaire et le propriétaire. Cette situation est celle de Interedec. Pour KTH, un moratoire a réglé la situation des loyers. En revanche, la situation de Dounia Hôtel est toujours en suspens.

    Al Amane tâte de l'international au Sénégal...

    La compagnie d'assurances Al Amane, première du marché marocain, vient de prendre 9% du capital de l'UAP-Sénégal.

    L'UAP est la société mère de Al Amane. M. Mehdi Boughaleb, président-directeur général de Al Amane indique aussi que sa compagnie effectue des missions d'assistance auprès des filiales UAP en Guinée et au Niger.

    ... et en Afrique du Nord

    Le président-directeur général de l'UAP, première compagnie française, a indiqué que "la décision d'ouvrir une antenne en Tunisie était sur le point d 'être prise" par sa compagnie. M. Jacques-Henri Friedmann a précisé que cette implantation se ferait par le biais de Al Amane. La compagnie marocaine est la principale filiale de l'UAP hors d'Europe. Au passage, M. Jacques-Henri Friedmann s'élève vigoureusement contre les accusations d'ingérence de la société mère dans les placements de Al Amane: "ce serait stupide de notre part, car c'est AI Amane qui connaît le marché et ses résultats en matière de produits de placements prouvent qu'elle le connaît bien".

    Epreuve de force feutrée sur le CIH

    Les arriérés du CIH sur le secteur touristique se montent à environs 3 milliards de DH. Le Ministère des Finances insiste pour que la banque obtienne le règlement et ne veut pas céder "aux pressions des hôteliers impécunieux". Le CIH rappelle qu'il "détient des garanties solides sur ses débiteurs". Les associations professionnelles ne se sont pas prononcées sur cette affaire. M. Alami, de la Chaîne Dounia Hôtels, indique "avoir proposé des solutions". Les pouvoirs publics répondent que "ces solutions ne sont pas praticables".

    Compétition pour la SNI

    Deux groupes se sont constitués pour la formation des noyaux dits "durs" et "mous" pour la SNI. L'un est emmené par la BMCE, l'autre par la BCM. L'appel d'offres doit être clos le 11 novembre 1994.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc