×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les scoops de la semaine

Par L'Economiste | Edition N°:112 Le 13/01/1994 | Partager

Un recours pour les investissements

Un Comité d'Impulsion et de Suivi des Investissements, nationaux et étrangers, vient d'être constitué auprès du gouverneur de Bank Al-Maghrib. Auprès du Comité il est expliqué qu'il s'agit d'une entité de recours pour les investisseurs. Ses membres, les présidents des 7 plus grandes banques, "devront user de leur influence personnelle et de l'influence de leur établissement pour obtenir des solutions rapides" à des dossiers restés en panne. Les problèmes financiers ne seront donc pas l'unique compétence du Comité, qui prend soin de préciser que "d'éventuels blocages seront portés à la connaissance du Souverain". En pratique, et bien qu'il ne s'agisse pas d'un guichet unique, un investisseur peut s'adresser aux banques dont le président est membre, ou encore directement à la Banque centrale.

Le "Club des 7+1"

Le Comité d'Impulsion et de Suivi des Investissements, qui insiste sur le fait que ses interventions "doivent aboutir", comprend le Gouverneur de Bank Al-Maghrib, M. Seqat, et les Présidents Alami (BCM), Bargach (Société Générale), Benbrahim (Crédit du Maroc), Bennani (Wafabank), Faris (en tant que président pressenti pour la BMCI), Jouahri (BMCE) et Laraki (BCP). Le choix s'est porté sur eux à double titre: le poids des établissements dont ils ont la charge et le profil de leur personnalité, doublé par leur réseau d'interventions possibles.

Le Conseil National de la Monnaie et de l'Epargne avant Ramadan

On indique auprès des autorités monétaires que la première réunion du Conseil National de la Monnaie et de l'Epargne se tiendra "probablement" avant Ramadan, c'est-à-dire avant la mi-février.

Le Conseil remplace l'ancien Conseil Consultatif du Crédit et du Marché Financier (CCCMF), qui avait tenu sa dernière réunion en juin 1993.

Tarif assurance-auto: Dossier réouvert

Le dossier de la tarification de l'assurance automobile a été réouvert. Diverses réunions se sont déjà tenues, notamment auprès du Ministère de tutelle, avec la participation de la Fédération des assurances et de la Direction des Prix (rattachée au Ministère chargé de l'Incitation à l'Economie). Il est indiqué que le "traitement du dossier sera un traitement global". Apparemment, les blocages de l'année dernière sur les hausses de tarifs sont levés.

Campagne de communication pour le recensement

La Direction de la Statistique lance une consultation pour réaliser un spot TV et des pin's destinés à médiatiser le prochain recensement général de la population, lequel doit en principe se dérouler fin 1994.

Le SITEC reste à Casablanca

Après l'option de Marrakech, les organisateurs du SITEC 94, restés discrets sur les raisons du changement, viennent finalement d'arrêter leur décision sur Casablanca. La troisième édition du SITEC (Salon International du Cuir) se tiendra donc du 24 au 26 mars 1994 à l'hôtel Hyatt Regency de Casablanca.

Accord Wafabank-Hapoalim Bank

La première banque israélienne et Wafabank viennent de signer un accord de correspondant banking. Les premiers échanges de moyens de communication ont déjà eu lieu et ont nécessité l'accord de l'Office des Changes. Il s'agit du 2ème accord interbancaire avec Israël, après celui entre la BCM et la banque Leumi.

Contact avec des hommes d'affaires israéliens

Un groupe d'hommes d'affaires israéliens, comprenant notamment le député Héderi, la banque Hapoalim et le groupe Klal, séjournent actuellement au Maroc. Ils ont rencontré des hommes d'affaires marocains. Auprès de ces derniers, il est indiqué que "les contacts sont des contacts exploratoires privés" et il est rappelé que sur le plan politique "le Maroc demeure sous le régime prévu par la Ligue Arabe".

Négociations GPBM/USIB-UMT

Le GPBM et l'USIB-UMT ont repris les négociations le mercredi 12 janvier 1994. Les discussions devaient porter sur l'intégralité de la plate-forme revendicative.

Bonne tenue des privatisées en Bourse

Le cours des actions CIOR a atteint 296DH à la Bourse des Valeurs de Casablanca, lors de la semaine écoulée et ce, pour un cours d'introduction de 230DH. La plus-value est de 25% en 20 jours. Le cours CTM-LN, bien que n'étant plus soutenu par la BCP, se maintient à 303DH, soit 20% de plus-value depuis son introduction.

Un fonds spécial Maroc-Afrique du Sud

Morgan Stanley, principal animateur des marchés dits émergents, constitue un fonds aux Etats-Unis, réservé à l'investissement en bourse au Maroc et en Afrique du Sud. Ce fonds est de 100 millions de Dollars. La part est vendue au USA à 15 Dollars.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc