×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Les régions font leur festival
Les arts populaires à l’honneur à Marrakach

Par L'Economiste | Edition N°:2315 Le 10/07/2006 | Partager

. Plus de 300 artistes au programme de la 41e édition. Début des spectacles aujourd’hui C’est le plus grand festival en terme d’artistes invités. 30 troupes artistiques, soit environ 320 personnes, sont au rendez-vous du Festival des arts populaires (FNAP) qui démarre aujourd’hui à Marrakech. Mais paradoxalement, leurs cachets sont des plus maigres : 300.000 DH pour l’ensemble. Ces derniers sont en effet pris en charge par le ministère de la Culture qui octroie 130 DH par artiste / jour. Ce n’est pas énorme, mais c’est une relation passionnelle qui lie le FNAP à ses artistes et à ses défenseurs. Parmi eux, l’ONMT (Office national marocain du tourisme) et le Conseil régional du tourisme (CRT) qui y consacrent leur plus grosse dotation (1 million de DH), sans compter les prestations en nature, estimées à environ 600.000 DH. Au total, c’est un budget de 3,5 millions de DH pour ce festival, y compris la contribution de RAM (Royal Air Maroc), la Région, le Conseil de la ville et enfin, le thé Sultan qui sponsorise cette édition. Sans oublier les bénévoles qui y croient chaque année. Et même si ce festival n’a jamais pu être correctement commercialisé, la magie des arts populaires opère sur les sponsors qui n’hésitent pas à mettre la main à la poche. “La force du FNAP réside dans sa représentation de toutes les régions du Maroc”, souligne Mohamed Knidiri, président du festival. Il est aussi le plus ancien festival au Maroc. Organisé par l’Association du Grand Atlas, il en est à sa 41è édition qui s’achève le 15 juillet. Cinq jour durant lesquels la ville sera une énorme place Jamâa El Fna. Quatre sites sont en effet dédiés à la fête des arts populaires. En plus de la Ménara ou se déroule le spectacle principal, le festival investit le théâtre Royal ainsi que les places Harti et Sidi Youssef Ben Ali. C’est la première fois que le festival se déplace dans ce grand quartier périphérique, histoire de se rapprocher davantage des Marrakchis. Au menu des troupes marocaines comme Ahwash de Ouarzazate, daqqa, Aglagal, Hawzi, Nhari de Oujda, Mgouna, rokba, Aït Bouguemmez.... En marge des concerts et spectacles, des expositions d’arts plastiques sont prévues au théâtre Royal, à l’hôtel El Borj et à Dar Chrifia.Comme chaque année, un thème a été choisi pour cette édition. “ Le secret des symboliques et des gestes” mettra à l’honneur les artistes danseurs et va permettre au public d’apprécier des langages musicaux liés à leur symbolique, à leur histoire. C’est d’ailleurs l’ancienne étoile de ballet et chorégraphe, Lahcen Zinoun qui se charge de la mise en scène. En parallèle à la chorégraphie marocaine, 6 troupes artistiques étrangères ont répondu présent à l’invitation des organisateurs. La Belgique, la Russie, la Georgie et le Népal font une entrée très remarquée dans le festival. Enfin, un hommage à la troupe nationale de chant et de danse russe, à celles du Népal, de la Georgie et de la Belgique. Un hommage particulier sera rendu à la star du mâalouf et de la chanson arabe, Lotfi Bouchenak.


Trop tôt ou trop tard!

Faut-il le rappeler, le Festival national des arts populaires de Marrakech est conçu comme une grande manifestation de chants, de danses et de rythmes. Le FNAP a démarré très tôt sa communication (en janvier 2006) mais dans des villes françaises avec une forte présence à Bordeaux, à Paris. Pourtant, et ce n’est pas là où résident les festivaliers, dont la grande majorité sont des Marocains. Sur la chaîne nationale TVM, la publicité a démarré au tout début de la semaine dernière. Elle est aussi relayée par des spots diffusés sur TV5 depuis jeudi dernier. Enfin, selon les organisateurs, une cinquantaine de journalistes étrangers sont invités à cette 41e édition. De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc