×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Les petits plus du salon

Par L'Economiste | Edition N°:517 Le 28/05/1999 | Partager

Des abreuvoirs automatiques, des systèmes de transport d'aliments sophistiqués, des compléments vitaminés, des produits pour tonifier le système hépato-rénal et oral... c'est à y "perdre ses plumes". Jamais une poule n'aurait imaginé faire l'objet d'autant d'attention de la part des professionnels. Certains d'entre eux ont même fait le déplacement de très loin (Etats-Unis par exemple) pour ajouter leur contribution au lot. La deuxième édition du salon professionnel du secteur avicole, Dawajine 99, a ainsi été l'occasion d'exposer des nouveautés, surtout celles venant du pays de l'Oncle Sam. quelques-unes d'entre elles ont été présentées pour la première fois au public marocain.
C'est le cas par exemple du système de vaccination "inovoject", de la firme américaine Embrex. Il s'agit d'un système d'injection in-ovo (à l'intérieur de l'oeuf). La réalisation du premier prototype à nécessité six ans de recherches d'un groupe d'ingénieurs de l'Université américaine de l'Arkansas. Les premiers oeufs ont été vaccinés en 1992. "Au début, personne ne croyait à ce procédé, car le poussin était touché dans son milieu stérile. Les opérateurs craignaient la destruction des fonctions vitales du foetus", raconte M. Guy Aebischer, directeur commercial de la société pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique. Mais les professionnels se sont vite rendu compte de l'efficacité du produit. Ainsi, le poussin est vacciné dans l'oeuf à trois jours de son éclosion, ce qui lui donne plus de chances d'assimiler la substance injectée.

Aujourd'hui, plus de 95% des poussins des Etats-Unis et du Canada réunis sont vaccinés par ce procédé, commercialisé par la société Embrex. Cette dernière a par ailleurs fait son entrée sur le marché européen en 1996 et est déjà installée en Egypte. Le Maroc sera bientôt la nouvelle destination, espèrent les responsables de l'entreprise qui jugent le marché porteur. Autre nouveauté du salon, un des produits présentés par la société Roche, laquelle, comme à l'accoutumée, proposait aux opérateurs des compléments vitaminés. "Lorsque la production des oeufs est passée à l'étape industrielle, ces derniers ont perdu l'une des caractéristiques les plus recherchées par le consommateur, à savoir leur jaune spécifique", explique M. François Verdinelle, le représentant de la société dans la région du Maghreb. Pour pallier ce déficit de coloration, Roche a ainsi élaboré un complément alimentaire riche en caroténoïdes (il s'agit de pigments responsables de la coloration du jaune d'oeuf).

Abdelaziz MEFTAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc