×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Les opérateurs satisfaits des prestations douanières

Par L'Economiste | Edition N°:1558 Le 10/07/2003 | Partager

. L’administration des Douanes a présenté les résultats de son enquête annuelleLes résultats de l’enquête de satisfaction auprès des usagers des services rendus par l’administration des Douanes et Impôts sont en nette amélioration pour la cinquième année consécutive. Le niveau de satisfaction global, qui consiste en une notation sur 10, a enregistré cette année 7,8 contre 7,4 l’année précédente. Ces résultats chiffrés montrent que la douane est sur la bonne voie, a dit Abderazzak El Mossadeq, directeur général de l’ADII, lors d’un point de presse donné hier à Rabat. Les partenaires concernés par cette enquête sont répartis en trois catégories: les opérateurs économiques (entreprises et transitaires), les passagers des services aéroportuaires et les usagers des services des colis postaux et paquets-poste.Les résultats auprès des opérateurs économiques ont porté sur un échantillon de 1.018 opérateurs. Pour les procédures douanières, les opérateurs se déclarent globalement satisfaits des prestations de l’ADII. Le passage au tarif amendé en octobre dernier n’a pratiquement pas posé de problème aux opérateurs. 85 % sont satisfaits de l’utilisation des magasins et aires de dédouanement (MEAD). Des problèmes liés à la connexion au système informatique, à l’éloignement des MEAD, des services de la recette et à l’insuffisance des effectifs ont été relevés par les 15% d’insatisfaits. La méthodologie de vérification des marchandises a recueilli la satisfaction de 90%. Idem pour le taux de sélectivité. Le niveau de satisfaction reste presque dans la même fourchette pour le contrôle douanier. Mais des difficultés semblent persister encore au niveau de la lenteur de l’opération de contrôle, aux conditions de détermination de la valeur, à l’insuffisance des effectifs et à l’accès au système informatique. Pour la durée de séjour des marchandises qui est estimée par les opérateurs à 57heures entre l’arrivée et l’enlèvement effectif, le DG de l’ADII considère que ce délai ne relève pas de la douane. En revanche, le délai de dédouanement, qui se situe entre le temps de dépôt de la déclaration et la délivrance du bon à enlever, se situe actuellement autour de 40 minutes. Un délai jugé record par El Mossadeq et exceptionnel par le vice-président de la CGEM, Mohamed Lahlou.Pourtant, des difficultés sont constatées au niveau de l’édition de la mainlevée. 27% des opérateurs déclarent avoir rencontré des obstacles importants pour l’obtention de la mainlevée.Le niveau de satisfaction reste assez élevé pour la conduite des marchandises à l’import (7,4 sur 10) et à l’exportation (7,8 sur 10) et le dédouanement à domicile qui reste une prestation appréciée par les usagers selon les résultats de l’enquête. S’agissant des difficultés de dédouanement, plus de 80% des opérateurs signalent l’absence de contraintes notables, tant au niveau du dépôt des déclarations, qu’au niveau de la vérification matérielle et du paiement des droits et taxes. 4,4% affirment toutefois le contraire, en invoquant le retard des prises en charge et de la cotation des déclarations ainsi que la congestion des guichets pour ce qui concerne le dépôt physique des déclarations. La même note de satisfaction est relevée au niveau de l’accueil, l’orientation, l’assistance et le délai de réponse au courrier.Concernant les passagers des services aéroportuaires, le niveau de satisfaction global relatif au contrôle douanier est de 8,4 sur 10. La durée moyenne de passage en douane, déclarée par les voyageurs, est évaluée à environ 3 minutes, tant au départ qu’à l’arrivée. L’enquête, qui a porté sur 10.862 passagers, montre néanmoins que les personnes interrogées sont globalement peu informées de la réglementation douanière. Une carence que l’ADII devrait penser à combler. Tandis que le niveau de satisfaction auprès des usagers des services postaux relatifs au contrôle douanier est de 8,1 sur 10. N. F.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc