×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Les ONG formées à «se faire connaître»

Par L'Economiste | Edition N°:2210 Le 09/02/2006 | Partager

. La formation est organisée par la Grande-Bretagne et l’IMFA«MIEUX communiquer avec les médias» est le thème d’une session de formation destinée aux ONG. Organisée par l’International média formateurs associés (IMFA) et l’ambassade de Grande-Bretagne, elle prend fin ce 10 février. C’est un cycle de formations qui comprend 80 associations de la société civile au Maroc dont 12 à Marrakech. La prochaine session est prévue dans la ville de Khouribga. Ce programme qui alterne théorie et pratique a concerné des techniques de rédaction, mais a surtout permis à ces ONG d’approcher les médias. L’IMFA l’a démarré en juin dernier avec pour but d’accompagner une centaine d’ONG dans leur mise à niveau et de mettre en valeur leur travail en tant qu’association. In fine, derrière ces formations, l’objectif est de sensibiliser les bailleurs de fonds aux actions de ces ONG. «Et ce n’est qu’à travers les médias que ces associations, par ailleurs très dynamiques dans leur région, pourraient se faire connaître», précise Paul Daudin Clavaud, chef de mission de l’IMFA. Même son de cloche auprès de Réda Bajoudi, chargé de projet de coopération à l’ambassade britannique. «Le financement des ONG est lié à sa capacité de communiquer sur son travail, ses membres et ses actions temporelles et structurelles. Nous préférons commencer par ce volet avant d’aller plus loin». A Marrakech, les 12 associations concernées mènent des actions en tant que réseaux, fédérant des associations plus petites et locales et qui réunissent plusieurs milliers d’habitants des douars enclavés. C’est l’association Nour Al Irfane qui a abrité ces formations. Sa présidente espère qu’il y en aura d’autres. «La société civile est très active ici et nous sommes preneurs de toute action de coopération». «Tout ce que nous avons appris durant ces formations, nous allons le répercuter auprès des autres membres y compris les ONG locales», affirme cet autre responsable d’une ONG de Tamasloht qui réunit des membres de 45 douars avoisinants. Enfin, l’IMFA est un organisme français, très actif au Maroc depuis 2004, qui a déjà formé près de 300 journalistes et communicants.B. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc