×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Les musiques du monde à Lalla Takerkoust

Par L'Economiste | Edition N°:2740 Le 24/03/2008 | Partager

. Le festival «Moonfest» aura lieu du 1er au 3 mai. Flamenco et Tziganes à l’honneur Le beau site de Lalla Takerkoust aura son festival des musiques du monde. La première édition de «Moonfest» se tiendra du 1er au 3 mai aux abords du fameux lac situé à une trentaine de kilomètre de Marrakech. Le programme de ce «moussem moderne» a été dévoilé lors d’une conférence tenue récemment à Casablanca. Les musiques tziganes et le flamenco seront à l’honneur de cette édition, avec notamment des groupes de France et d’Espagne, mais également des DJ et des groupes musicaux marocains. Tous ces artistes se produiront sur une scène centrale en plein air entre midi et 22 heures pendant toute la durée de l’événement. «Nous espérons que le festival sera une occasion pour toutes ces musiques de s’enrichir au contact de leurs différences», confie Sofia Alami, directrice de l’agence de communication et événementiel Argile Rouge, à l’origine de ce nouveau concept. Les organisateurs misent sur la beauté du lac de Lalla Takerkoust et sur les nombreuses possibilités de détente qu’il offre pour attirer un public nombreux. La proximité avec Marrakech sera un atout supplémentaire pour ce festival. Côté organisation, les autorités locales mettront une équipe au service des organisateurs. Elle veillera à respecter au mieux le confort des festivaliers. Pour cela, des navettes gratuites et régulières au départ de Marrakech sont prévues pour assurer le déplacement du public. Les festivaliers pourront ainsi apprécier le cocktail musical offert, tout en profitant de la beauté du magnifique site de Lalla Takerkoust. La population locale n’est pas en reste. A travers ce festival, les organisateurs veulent promouvoir la région tout en conservant son aspect traditionnel dans le respect de l’environnement et des spécificités locales. L’objectif est de sensibiliser les populations locales et faire en sorte que le site préserve toute son authenticité. Le Moonfest n’est pas un festival de plus, assurent les organisateurs. Outre son aspect musical et artistique, le festival a des valeurs civiques et sociales. Des associations locales vont participer à l’organisation de l’événement et pourront profiter des revenus du festival. Cette initiative vise à contribuer au développement économique et social de la région, selon les organisateurs. Le Moonfest sera aussi l’occasion de créer des emplois temporaires et contribuera au rayonnement de la région. «Ce festival doit bénéficier aux associations locales et à la région», indique un organisateur. A rappeler enfin que le festival de Lalla Takerkoust est initié par Argile Rouge, en collaboration avec la province d’Al Haouz et le soutien du ministère du Tourisme et de l’Artisanat.


Riche programme

Au menu de cette 1re édition: «LuXula», groupe de flamenco rock espagnol et «La caravane passe», groupe Tzigane de France. Seront également au rendez-vous 3 DJ qui vont faire vibrer les rives du lac de Lalla Takerkoust. Il s’agit de «DJ Click» (électro tzigane et oriental), «DJ Tagada» (tzigane), tous deux de France, et «DJ Rupture» (musiques du monde et du Maroc) venant des Etats-Unis. Les groupes marocains seront représentés par «Hoba Hoba Spirit», «Darga» et «Mazagan». La musique locale, à travers des groupes traditionnels, sera aussi intégrée dans la programmation du festival. Saad Souleymane BOUHMADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc