×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Les ministres français et marocains plaident pour un accroissement des investissements

Par L'Economiste | Edition N°:1475 Le 13/03/2003 | Partager

Plusieurs ministres marocains et français ont livré, mardi dernier, à Paris, un véritable plaidoyer et un message fort à l'adresse des investisseurs français et étrangers désireux d'investir au Maroc. Les ministres marocains, Abderazzak El Mossadeq, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Affaires économiques et générales et de la Mise à niveau de l'économie; Adil Douiri, ministre du Tourisme, Karim Ghellab, ministre de l'Equipement et du Transport, sont intervenus pour expliquer de manière concise les réformes entreprises au Maroc pour la mise à niveau de l'économie nationale et présenter les réalisations et les projets en cours pour favoriser un environnement attractif et propice à l'investissement. Lors de ce débat, El Mossadeq, Douiri, Ghellab ont tour à tour mis en exergue la stabilité politique et économique du Maroc et souligné la visibilité à long terme, ainsi que la fiabilité et la transparence des opportunités offertes à l'investisseur. Ils ont également évoqué la mise en place des centres régionaux d'investissements, exposé l'ambitieux Plan Azur dans le domaine touristique, et abordé les réalisations en matière d'équipements et d'infrastructures dans le secteur des transports routier, aérien et portuaire. Selon Renaud Dutreil, le secrétaire d'Etat français aux PME, au Commerce et à l'Artisanat, l'année 2003 va connaître la mise en place de plusieurs séries d'échanges entre la France et le Maroc, qu'il s'agisse des secteurs de l'artisanat, du commerce (organisations de foires et salons, urbanisme commercial), ou plus généralement des PME.Rappelant que les événements du 11 septembre n'ont pas eu d'incidence sur la destination Maroc à partir de la France. Le flux de visiteurs français, qui représente la moitié du marché total, est même en hausse depuis un an.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc