×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    Les Lloyd's coupent dans leur budget de fonctionnement

    Par L'Economiste | Edition N°:58 Le 17/12/1992 | Partager

    Les Lloyd's, marché britannique de l'assurance, ont décidé d'adopter un ensemble de mesures d'austérité visant à restaurer leur compétitivité. Ces mesures sont basées sur une forte limitation des charges de fonctionnement.

    En conséquence, le budget de fonctionnement devra connaître en 1993 une baisse de 18,4%. L'année prochaine, il s'établira donc à 117,9 millions de Livres contre 144,5 millions cette année. A cet effet, l'organisation centrale des Lloyd's envisage de geler les salaires et de tailler dans ses effectifs. Ceux-ci devraient passer de 2.200 actuellement à 1.990 d'ici à la fin de 1993. Ce dégraissage représente donc près de 10% de l'effectif global. Pour contrebalancer, les LIoyd's entendent restreindre le montant des contributions versées par les professionnels le l'assurance, membres du marché. Dans cet esprit, leur cotisation, notamment, passera de 0,5% à 0,4% de la capacité d'assurance qui leur est allouée et les loyers des locaux qu'ils occupent dans le bâtiment des Lloyd's seront révisés à la baisse. En adoptant ces mesures, le marché britannique de l'assurance, qui traverse la plus profonde crise de son existence, compte donner un nouveau souffle à tout le secteur. En 1989, les Lloyd's avaient en effet essuyé des pertes de plus de 2 milliards de Livres. Le marché, publiant ses résultats avec trois années de retard, le montant des pertes actuelles reste donc inconnu.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc