×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Les jeunes chercheurs descendent sur le terrain

    Par L'Economiste | Edition N°:2163 Le 02/12/2005 | Partager

    . Knowledge management, management sportif.... Originalité des thèmes et pragmatisme des nominésDiversité des thèmes mais souci constant de rester collé à la réalité du terrain.La tâche n’a pas été aisée pour le jury du Prix de L’Economiste. Cependant, la sélection des nominés a privilégié l’originalité du thème et de la démarche. Sans perdre de vue l’apport de la recherche pour l’entreprise et son intérêt pour le grand public.Au niveau des thèses de doctorat, trois travaux se sont distingués. Ainsi, le travail portant sur “La franchise au Maroc”, réalisé par Hanane Rochdane, se distingue par la pertinence du sujet et son aspect novateur. Les conclusions dégagées sont de nature à améliorer la compréhension de ce phénomène et permettent de mieux cerner les motivations des investisseurs étrangers. Sur le plan méthodologique, la candidate a fait preuve d’un sens critique élevé, avec le souci constant de confronter enseignements théoriques et résultats empiriques. Le second nominé, Zouhair Ejbari, s’est intéressé de près aux “systèmes d’information et de gestion des dirigeants de PME marocaines”, en passant au crible les pratiques formelles et informelles. Bien entendu, l’enquête de terrain, menée par le chercheur auprès de 51 PME de la région Tanger-Tétouan, confirme la prédominance des techniques informelles. Sur le plan méthodologique, ce travail s’appuie sur des outils de recherche modernes, tels que la technique du relationnel de proximité et le scoring.“L’Industrie agroalimentaire” de Lahcen El Ameli dresse un diagnostic précis et actualisé du secteur. Même si le thème choisi est jugé relativement classique, l’auteur a fait preuve de sens critique, notamment en s’interrogeant sur les perspectives du secteur qu’offrent les différents accords de libre-échange.Dans la catégorie des Masters, 3 travaux ont été nominés. Jawad Doukkali & Abdellatif Benzarhoun ont fait preuve d’originalité en optant pour “Le management sportif: cas du football”. Les deux auteurs démontrent dans quelle mesure le management contribue à l’aggravation des défaillances de ce sport national. L’étude est bien sûr basée sur une enquête auprès des dirigeants de clubs et différents professionnels.Un autre duo, Ikrame Belabbès & Mouhcine Naji se sont penchés sur “le marketing stratégique au service du développement des espaces d’accueil industriels”. Les candidats ont concentré leur travail sur le cas de la région de Rabat-Zemmour-Zaër pour mettre au point un plan stratégique et marketing. Une partie des recommandations de l’étude a déjà été mise en oeuvre par les autorités locales, notamment pour l’aménagement de la zone industrielle de Témara.Toujours dans la catégorie Mastères, “la gestion déléguée au service de l’usager” de Abdelouahed Zahidi & Mohammed Benahmed, a également retenu l’attention du jury. Un des apports de ce travail a trait à l’élaboration d’un guide méthodologique pratique en faveur des collectivités pour les accompagner dans le processus de délégation des services.Parmi les travaux de licence nominés, seuls 2 se sont distingués. “L’Entreprise familiale” de Mustapha Bouzeguia, analyse les caractéristiques des groupes familiaux au Maroc. Outre l’originalité du sujet, ce travail tente pour la première fois de dresser un état des lieux de ce large pan de l’économie marocaine.Enfin, Fatima El Mourabiti & Iman M’Rani ont traité du “Knowledge Management: entre concept et pratique”. Le knowledge management consiste à regrouper l’ensemble des connaissances et compétences des employés de l’entreprise sur des supports accessibles. Il consiste également à transformer l’information en valeurs durables. Les deux lauréates ont réalisé une enquête de terrain dans le secteur de l’hôtellerie et concocté une base de données spécifique.M. K.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc