×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
International

Les introductions en Bourse font à nouveau recette

Par L'Economiste | Edition N°:3333 Le 04/08/2010 | Partager

. 30,5 milliards de dollars levés en juillet. Ce chiffre est attribué à Agricultural Bank of China et le britannique Vallar . JPMorgan, Goldman Sachs et Morgan Stanley… les leadersL’environnement est favorable aux introductions en Bourse. En juillet, les recettes tirées de ces introductions toutes places confondues ont monté en flèche. Ils ont ainsi retrouvé leur niveau d’avant la crise financière, d’après les données de Thomson Reuters. Les 30,5 milliards de dollars (environ 257,23 milliards de DH) levés par des introductions en Bourse le mois dernier représentent un niveau sans précédent depuis le dernier trimestre 2007. Toutefois, ce chiffre est largement imputable à l’introduction d’Agricultural Bank of China, qui a drainé à elle seule 20,8 milliards de dollars et du britannique Vallar qui a représenté 3,7 milliards de dollars.Sur l’ensemble du deuxième trimestre, le cabinet PricewaterhouseCoopers a comptabilisé 89 IPO en Europe, pour environ 9 milliards d’euros (environ 100,5 milliards de DH). Sur le marché américain, seules 39 introductions en Bourse ont été réalisées pour un total d’environ 4 milliards d’euros. Les places boursières européennes ont vu pour le cinquième trimestre consécutif une hausse de l’activité des IPO au second trimestre 2010. Ce sont quatre introductions en Bourse supérieures à 1 milliard d’euros chacune qui ont été enregistrées au cours du deuxième trimestre 2010. Ce qui n’avait pas été observé depuis plus de 2 ans. Après Londres et Varsovie, c’est le marché espagnol qui se classe troisième en termes de valeur des introductions en Bourse.Londres se place en tête des introductions en bourse en volume et en valeur avec 3,2 milliards d’euros de fonds levés au travers de 27 IPO en hausse par rapport aux 24 IPO d’une valeur totale de 2,1 milliards d’euros au premier trimestre 2010. Le marché londonien a ainsi représenté 36% des levées de fonds par IPO en Europe et 30% du volume des introductions en Bourse au second trimestre 2010.Juste derrière Londres, la Bourse de Varsovie a comptabilisé 25 introductions en Bourse d’une valeur totale de 3,1 milliards d’euros ce dernier trimestre, contre 15 IPO au premier trimestre représentant seulement 31 millions d’euros. Depuis le début de l’année, les commissions perçues grâce aux introductions ont atteint 3,7 milliards de dollars. C’est cinq fois le total des commissions perçues au cours des sept premiers mois de 2009. En prenant en compte les IPO, les augmentations de capital et les conversions d’obligations en actions, c’est JPMorgan qui s’octroie la place de première banque en la matière avec un total de 185 dossiers représentant 35,32 milliards de dollars. Elle est talonnée par Goldman Sachs avec 128 accords pour 31,03 milliards. Morgan Stanley, la troisième, a géré 143 accords d’une valeur totale de 25,49 milliards de dollars.F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc