×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Enquête

Les effets des écrans d'ordinateurs sur les yeux : A la limite du vide juridique

Par L'Economiste | Edition N°:149 Le 13/10/1994 | Partager

Les employés qui travaillent sur des micros se posent souvent des questions sur les effets de la luminance des écrans sur leurs yeux. Ils se demandent en conséquence s'ils peuvent ou non réclamer des indemnités ou des protections techniques. Les points de vue d'un ophtalmologue et d'un juriste sur la question.

Vous passez 8 heures par jour (quand ce n'est pas plus) devant votre écran d'ordinateur. Le soir, vous avez mal aux yeux. S'agit-il d'une maladie professionnelle? Auquel cas pouvez-vous réclamer une indemnité ?

Autant de questions que vous vous posez en vous interrogeant sur les dispositions que prévoient la loi. A bien des égards, vous risquez d'être déçus, aussi bien sur le plan médical que sur le plan juridique.

Interrogé, le Dr Sadighi, ophtalmologue, ancien assistant à la Fondation Rothschild, souligne qu'à sa connaissance aucune étude scientifique n'a démontré que les écrans d'ordinateurs avaient des effets graves sur les yeux. Il précise toutefois qu'il existe des personnes sensibles à la luminance des écrans. Ce qui peut, selon` lui, provoquer de "petites irritations" ou" inflammations". En revanche, le Dr Sadighi exclut l'hypothèse selon laquelle la manipulation d'un poste d'ordinateur puisse développer une myopie. "Dans 99% des cas, la myopie est codée génétiquement. On naît ou on ne naît pas myope", indique-t-il.

Sur le plan juridique, Me M'hamed El Fekkak, auteur du Répertoire des textes sur la législation du travail, avance un avis nuancé. Il souligne que la loi marocaine ne prévoit aucune disposition régissant le travail de tous ceux qui passent la majeure partie de leur temps devant un écran. Il rappelle simplement que, d ' un point de vue général, la santé visuelle des employés entre dans le cadre juridique de l'hygiène et de la sécurité de travail, tel que prévu par les textes. "L 'employé doit évoluer dans un environnement de santé, y compris la santé visuelle"; commente-t-il. L'avocat reste cependant très prudent sur la qualification juridique d'une lésion visuelle contractée suite à l'utilisation régulière de I ' ordinateur: "cela peut constituer une maladie professionnelle dans le cas où le travailleur a été affecté dans sa vision à l'occasion de son travail", poursuit-il. A ce sujet, il rappelle les dispositions d'un arrêté de 1943 portant barème indicatif sur la réparation des altérations de la fonction visuelle. Pour le Dr Sadighi, la mise en place d'un filtre sur l'écran ou le port de lunettes est une mesure de confort, en quelque sorte une "protection supplémentaire".

A titre de comparaison, la Directive Européenne du 29 mai 1990 contient toute une réglementation sur "la prévention des risques liés au travail sur des équipements comportant des écrans de visualisation". L'économie générale de cette Directive a été reprise en France par le décret du 14 mai 1991. Le travailleur européen bénéficie d'une série de droits. Ainsi, l'employeur est obligé d'accorder à son employé "des temps de pause quotidiens ou des changements d'activité réduisant la charge dé travail sur écran". Par ailleurs, l'utilisation des logiciels doit être facile, conforme à la nature du travail à exécuter. De même, l'employeur devra informer le travailleur sur écran sur tout ce qui concerne "la sécurité et la santé liées à son poste de travail". Fait important, le médecin de travail devra examiner les yeux et la qualité de la vue du travailleur sur écran avant son affectation. Le suivi médical devra être régulier. Et en cas d'apparitions de troubles de vision, un nouvel examen est rendu obligatoire. Sur un plan technique, les caractères de l'écran doivent apparaître avec une bonne définition.

L'image doit être stable, la lumière facilement réglable par l'utilisateur, la surface de travail pas trop réfléchissante. Au passage, il est déconseillé aux entreprises d'utiliser des équipements qui risquent de produire un surcroît de chaleur. Enfin, l'éclairage devra être conçu de manière à éviter la fatigue visuelle.

A. Z.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc