×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Les cercles de productivité : Orga conseil introduit ce nouveau concept

    Par L'Economiste | Edition N°:24 Le 09/04/1992 | Partager

    Crée en 1989, Bank Al-Amal devait jouer un rôle de premier, notamment dans l'attrait et la promotion du capital des RME. Elle reste encore une "banque naissante" de l'expression même de son Directeur Général dont les interventions en font une banque d'affaires.

    LA productivité est une et multiple. Concept économique, elle se réfère à une interprétation en termes d'éfficacité. Elle mesure le degré de performance d'un outil industriel exprimant ainsi la capacité qu'a une unité de production à produire en mettant en oeuvre moins de moyens. Connaître sa propre productivité est nécessaire.
    Cependant, nombre d'entreprises ne disposent pas de ces indicateurs (tableau de bord) leur permettant de calculer leur productivité. Or, connaître cette dernière et l'améliorer équivaut à diminuer le prix de revient. Là intervient l'utilité de la mise en place des cercles de productivité. Objectif: diminuer le prix de revient en améliorant la productivité et ce, en faisant participer au panel représentatif du personnel (cadres, agents de maîtrise, techniciens et ouvriers) à des réunions "cercles de productivité".
    "Ce qui compte, c'est la manière d'animer les réunions-débats en incitant les participants à faire des propositions pouvant améliorer la productivité, en les guidant de la meilleure manière possible" estime M. Ittah.
    Ce type de management, qui consiste à soulever des problèmes et à les débattre sous forme de "cercles" et de faire participer plusieurs personnes à l'élaboration des solutions fait actuellement l'unanimité auprès de tous les managers et au sein de toutes les entreprises qui veulent aller de l'avant. La réussite des cercles de productivité, autrement dit, les résultats des réunions dépendent en premier de la qualité de l'animateur et de l'implication de la direction générale. "Parler sans arrêt, aux employés de l'amélioration de la qualité ou de la productivité ne sert à rien, car il faut beaucoup plus que des mots pour obtenir de bons résultats" souligne M. Ittah.
    Ainsi, les cercles de productivité permettent de sortir avec des solutions d'organisation du travail, de management, d'ordonnancement, d'économie de matières premières ou encore d'économie d'énergie.
    L. Ta.
    (1) "Les cercles de productivité" est un nom créé par Orga Censeil (Maroc)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc