×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Les bonnes affaires du 8 mars

Par L'Economiste | Edition N°:2730 Le 07/03/2008 | Partager

. La journée rattrapée par les impératifs commerciaux. Soirées, Salons et promotions au programmeComme à l’accoutumée, le 8 mars sera cette année encore dédié à la femme… Et aux produits pour femmes! A en croire les différentes publicités et événements, il semblerait que la gent féminine ne fréquente les centres commerciaux que durant la première quinzaine du mois de mars. C’est d’ailleurs durant cette période que se tiendra la deuxième édition du Salon de la femme, juste après le Salon Tajmil de la forme et de la beauté. Heureuse coïncidence pour la femme marocaine? Certaines entreprises conçoivent depuis longtemps des produits sexués, notamment les fabricants de parfums. (www.leconomiste.com). Objectif mercantile oblige, les sociétés rivalisent d’ingéniosité, afin de concevoir des produits destinés en premier lieu aux femmes. Téléphones mobiles adaptés aux mains féminines, petites voitures aux couleurs chatoyantes, fer à repasser rose fuchsia... Ou tout simplement, revaloriser un aspect d’un produit déjà existant, à travers une solide stratégie marketing, et ainsi augmenter son attractivité féminine. Les appareils électroménagers ne sont-ils pas utilisés principalement par les maîtresses de maison? De ce point de vue, la femme porte toujours un lourd fardeau. L’image de la ménagère, virevoltant entre les tâches domestiques, reste malheureusement récurrente dans l’imaginaire collectif. L’affiche promotionnelle de la première édition du Salon de la femme est très révélatrice à ce sujet. Parmi les thèmes des différentes expositions, on retrouve notamment la mode, les cosmétiques, la coiffure, la maison. La deuxième édition devrait aborder des thèmes similaires.Par contre, les fleuristes déchantent cette année. Les affaires seraient moins bonnes qu’en 2007. Le 8 mars tombant un samedi, le nombre de commandes est loin d’atteindre celui de la Saint-Valentin. Certaines sociétés distribueront malgré tout des fleurs à leur personnel féminin, la veille du jour festif. 20.000 places de cinéma seront offertes par Méditel sur Casablanca, Rabat, Tanger, Meknès et Marrakech. Lady Fitness, le centre de remise en forme, organise une méga-soirée avec une multitude de danseuses orientales. A partir de 250 DH l’entrée pour les adhérentes et de 400 DH pour les autres, le club prévoit de vendre 1.001 tickets. C’est sûr que l’affaire est juteuse. D’aucuns, au lieu d’un hommage à la gent féminine, y verraient une résurgence de l’image de la femme-objet.La journée internationale de la femme suivrait-elle les traces de la Saint-Valentin? L’aspect lucratif l’emporterait-il sur les véritables raisons de cette commémoration? Cela serait vraiment regrettable. Les femmes se sont battues pendant des décennies contre l’image de femme-objet. Elles n’avaient certainement pas besoin de celle de femme-pigeon. La casserole et la poêle semblent avoir remplacé la rose et la poésie.


Partout des manifestations

. L’OCP au fémininPour cette journée, le groupe OCP dédie aux femmes, à travers tous ses sites, des manifestations culturelles et artistiques ainsi que des journées d’études dans le domaine de la santé et du développement social. Au programme aussi, concours de poésie, spectacle humoristique animé par des femmes. Deux expositions des créations des centres féminins du groupe ont été organisées à Youssoufia et Benguerir. Le tout devra être couronné par l’inauguration d’un foyer féminin à Phosboucraâ. De même, plusieurs compétions sportives sont au menu, notamment l’action menée à Khouribga sous l’égide de la Fédération royale marocaine d’athlétisme, et portant sur l’organisation de la première édition de la «Course féminine sur route». . Une caravane pour les droits de la femme Le 8 mars, journée internationale de la femme. Pour fêter l’événement le ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité organise, du 8 au 15 mars, la semaine de l’égalité. Le coup d’envoi sera donné ce samedi lors d’une conférence: «participation politique des femmes, levier du développement social». Rendez-vous donc dès 9 heures au Centre d’accueil et de conférences (CAC) de Hay Riad à Rabat. Une caravane nationale de sensibilisation sera organisée dans quatre villes: Errachidia, Casablanca, El Jadida, Oujda. Au menu, des débats, des ateliers et des tables rondes en collaboration avec plusieurs associations.. Débats et Salon littéraireL’Institut français de Rabat propose le samedi 8 mars dès 15 heures, une rencontre avec Leila Rhiwi, Warda Saddoudi, Touria Oulehri, Amal Ayouch et Myriam Mihindou. Au programme, conférences-débats, présentations, projections et Salon littéraire.. De la caricature aussiRiham El Hour expose, du 7 au 15 mars au théâtre Mohammed V à Rabat, ses caricatures sous le thème «La femme et les problèmes de société». «Les caricatures représentent un salut et un honneur à la femme marocaine, qu’elle soit un agent producteur dans la société ou une femme au foyer, comme signe de reconnaissance pour tous ses sacrifices afin de bâtir une société éducative, culturelle, politique, économique et sociale saine», confie El Hour.Adam BERRADA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc