×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Les ambassadeurs de l’UE en tournée dans le Nord

Par L'Economiste | Edition N°:2735 Le 14/03/2008 | Partager

. Objectif: visiter les chantiers lancés dans la région. De nombreux projets financés par l’Union Le temps d’une journée, Tanger a revêtu les habits de capitale diplomatique. C’était à l’occasion d’une visite de travail des ambassadeurs de l’Union européenne accrédités à Rabat. Ces derniers ont fait une tournée dans le Nord du pays. Tournée qui s’inscrit dans le cadre de leur réunion mensuelle. C’est bien la première fois que le corps diplomatique se réunit en dehors de la capitale Rabat. «Le but, selon Jean-François Thibault, ambassadeur de France, est de mieux connaître la ville et surtout de constater de visu son développement».Les ambassadeurs, qui se sont réunis avec des représentants des secteurs économique et social de la région, étaient accompagnés du chef de la délégation de la Commission européenne à Rabat, Bruno de Thomas. Pour ce dernier, la région concentre une grande partie des interventions de l’Union européenne au Maroc avec 4 milliards de DH. Et le Nord en profite amplement : de fait l’UE finance ainsi un tronçon de la rocade méditerranéenne dans le cadre du programme Meda (1,3 milliard de DH) et divers projets de routes et de pistes rurales pour une enveloppe de 330 millions de DH. Elle développe aussi divers projets d’alimentation en eau potable et un projet de développement intégré dans le cadre rural du Rif pour un montant de 250 millions de DH. Tanger ne manque pas d’offrir de multiples opportunités pour les investissements européens. TangerMed et la future unité de montage de Renault-Nissan en sont des exemples frappants. A noter que l’Union européenne soutient aussi d’importants programmes de formation. A titre d’exemple, elle vient de lancer des projets de centres de formation professionnelle à Tanger et à Mdiq, dans les domaines des nouvelles technologies et du tourisme. Le budget alloué est de 550 millions de DH. De Thomas n’a pas manqué, par ailleurs, de relever le dynamisme de la coopération européenne au Maroc. En vertu de la nouvelle politique d’aide directe, le Maroc est en avance par rapport aux objectifs tracés : s’il était prévu d’atteindre les 50% de l’aide directe budgétaire en 2010, le Maroc a réussi dès 2007 à dépasser ce stade en se plaçant à 53%, une réalisation due essentiellement au progrès réalisés par le Maroc en matière de réformes. Toutefois, un bémol a été émis du côté du représentant de l’UE. Le volet social est à la traîne par rapport au développement économique. Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc