×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Les actions de la BCP sur-souscrites 8 fois

Par L'Economiste | Edition N°:1806 Le 07/07/2004 | Partager

. Le marché offre 7 milliards de DH à la BCP au lieu des 700 millions demandés!La BCP s’est rassurée pour sa crédibilité financière, soumise à travers sa récente OPV au vote du marché. Entourés de Fathallah Oualalou, ministre des Finances, et Driss Bencheikh, DG de la Bourse, Noureddine Omary, PDG de la BCP, a procédé lundi dernier dans l’après-midi à l’annonce des résultats de l’OPV qui a porté sur 20% du capital de son institution (voir l’édition de L’Economiste d’hier). “La BCP comptait lever un peu plus de 700 millions de DH, et voilà que le marché lui en a offert près de 7 milliards!”, s’exclame Benchekh. Ce dernier ne cache pas sa satisfaction “de cette réussite sans précédent d’une OPV: transparence, pas de comptes multiples de souscription, équité d’attribution…”. Les 20% du capital de la BCP, soit 1.177.610 actions, ont été “placés facilement auprès des investisseurs”, indiquaient les traders boursiers présents à la conférence de presse. “Sur-liquidité oblige. A eux seuls, les institutionnels pouvaient souscrire à toutes les actions offertes à la vente”, note l’un des analystes financiers présents. La demande des institutionnels a atteint 5.537.554 titres, soit 5 fois les actions de l’OPV. C’est une “ belle opération et la BCP promet d’en faire encore davantage… dans la bancarisation de l’économie, le soutien des petites entreprises, le financement du logement…”, selon le ministre des Finances, à qui Omary a rendu un vibrant hommage “pour son implication personnelle pour la réussite de la réforme du Crédit Populaire du Maroc et de l’introduction en Bourse de la BCP”. Dans le détail, des résultats de l’OPV exposés par le DG de la Bourse ressort que la demande des particuliers et des entreprises a totalisé les 3.857.961 actions, soit qu’ils ont sur-souscrit plus de 7 fois la part du capital qui leur est réservé, quelque 529.925 titres. Les 16.149 particuliers qui ont participé à cette OPV se sont vus attribuer 10 actions, soit le minimum prévu plus 13,74% des titres demandés en plus. Par exemple, si un souscripteur demande 100 actions BCP, il s’en voit attribuer 10 puis 13,74% des 90 titres restants. Pour les institutionnels, ils ont demandé environ 5.537.554 actions, sur-souscrivant ainsi plus de 23 fois les 235.522 actions qui leur sont réservées. Vu leur nombre important, environ 144 institutionnels, leur forte demande n’a pu être satisfaite qu’à hauteur de 4,25%. Ils recevront de fait 1.636 actions chacun pour ceux qui ont demandé le maximum à attribuer, soit 58.880 actions, et 1.635 pour les autres. Parmi plus de 440.000 sociétaires des Banques Populaires Régionales (BPR), seulement 1.817 personnes ont participé à l’OPV. Ils ont demandé 646.306 actions, soit 2,74 le nombre de titres qui leur a été réservé. Les résultats de l’OPV leur réservent 10 actions chacun, plus 36,44% des titres demandés au-delà de ce minimum réservé par la note d’information. Omary explique cette faible participation des sociétaires dans cette OPV par le fait “qu’ils sont déjà présents dans le capital de l’institution centrale indirectement à travers les participations détenues dans les BPR”. Le PDG de la BCP assure que “l’intérêt des sociétaires est évident pour le groupe et qu’ils manifestent la volonté d’accompagner son développement par le renforcement dans le capital des BPR”. Les salariés du groupe, quant à eux, qui participent à l’OPV a atteint quelque 4.313 personnes pour une demande d’environ de 212.752 actions. Ils se sont vus attribuer le minimum de 10 actions qui leur a été réservé plus 80% du reliquat demandé. Rappelons que les sociétaires des BPR ainsi que le personnel du groupe ont bénéficié respectivement d’une décote respectivement de 7,5 et 15% sur le prix de l’OPV, qui est de 680 DH l’action, à condition de détenir les titres au moins 3 ans. Condition qui est prévue par la loi sur la privatisation. Les salariés du Groupe Banques Populaires ont bénéficié pour le financement de l’achat des actions BCP d’un crédit à un taux de 3%, dont le remboursement sera effectué soit par paiement de mensualités, soit au terme des trois années de détention des titres. Selon quelques cadres de la BCP, tout le personnel du groupe a participé à l’OPV.


Titre réservé à la hausse à 900 DH!

Hier, Noureddine Omary a été invité par la Bourse pour ouvrir la séance de marché. Le conseil de la BVC a décidé de coter la BCP en continu, puisqu’elle remplit toutes les conditions, notamment une très bonne liquidité et plus de 20% du capital est placé auprès des investisseurs. Comme nous le projettions hier, une importante demande a été enregistrée sur la valeur BCP, la réservant à la hausse à 900 DH. La première séance de cotation connaît généralement ce type d’euphorie de la part des spéculateurs. Aujourd’hui, les traders estiment que la valeur traitera à un cours d’environ 761 DH (+12% que le cours d’introduction). Bouchaïb EL YAFI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc