×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Legler Maroc: Des ambitions sur le marché US

Par L'Economiste | Edition N°:2741 Le 25/03/2008 | Partager

. Une filiale du CMKD fait son entrée dans le capital. Retrait définitif de Legler ItalieDu changement dans le tour de table de Legler Maroc. L’entreprise spécialisée dans la fabrication de tissu Denim, a récemment intégré dans son capital le groupe koweïtien, Al Ajial. Un fonds d’investissement géré par le Consortium maroco-koweïtien pour le développement (CMKD). L’opération s’est faite en trois temps. C’est d’abord la maison mère italienne, Legler SPA, jusqu’alors actionnaire à hauteur de 10% de Legler Maroc, qui est sortie du capital. Ses parts ont été rachetées par la financière Hatt du groupe Senoussi. Un temps actionnaire unique, cette même entité a, par la suite, cédé 20% du capital au fonds d’investissement Al Ajial. Pour boucler la boucle, l’entreprise répond désormais à une nouvelle dénomination: LGM Denim.Pourquoi ce chamboulement? Tout augurait d’un divorce entre le groupe Senoussi et l’italien Legler. Legler SPA a choisi de ne pas participer aux trois augmentations de capital intervenues en 2006 et 2007, explique Driss Senoussi, directeur général de l’actuelle LGM Denim. La financière Hatt a supporté l’intégralité de la charge financière pour faire passer le capital de 50 à 300 millions de DH. «Une passe difficile», commente Senoussi. Entre temps, Legler SPA a vu ses parts fondre de 60 à 10% du capital, jusqu’à son retrait définitif.Pourquoi l’italien s’est-il désengagé de la filiale marocaine? Le management marocain n’en fait pas mystère: «Legler Italie a agi par patriotisme économique.» Legler SPA a signée des conventions avec les autorités de la Sardaigne pour ne pas délocaliser sa production, révèle Senoussi. La maison mère a même été rachetée courant 2006 par une société financière italienne. Cette dernière est devenue de droit détentrice de ses parts au sein de Legler Maroc et a, de fait, figé tout investissement dans la structure marocaine. Pour autant, LGM Denim sort renforcée de cette séparation. Nous avons pu attirer les forces vives de Legler Italie. Et son départ de notre capital n’y changera rien, s’enorgueillit Senoussi.Mieux que cela, l’entreprise file le parfait amour avec son nouveau partenaire koweïtien. «Nous partageons la même vision stratégique», commente Senoussi. C’est que les intérêts concordent. Le fonds d’investissement koweïtien est solidement implanté aux Etats-Unis, un marché de prédilection pour LGM Denim. Les installations industrielles de Legler Maroc avaient été inaugurées en grande pompe fin 2006. En tout un investissement de 1,2 milliard de DH a été mis à contribution. Il a été financé conjointement par un consortium bancaire et par une aide accordée par le gouvernement.En 2009, l’entreprise entamera la troisième phase de son développement dont le but sera de tripler la production. A cet horizon, et pour satisfaire ses besoins en liquidités, le management envisage de s’introduire en Bourse.


Démarrage en trombe pour 2008

LGM Denim a débuté sa saison en octobre 2007, et fait déjà le plein. Bien que n’exploitant que des commandes d’opportunité, l’entreprise est à 40% de sa capacité. Le 2ème semestre 2008, «ce sera le plein régime», s’enthousiasme Driss Senoussi, directeur général de LGM Denim.L’entreprise, en dehors des exportations, proposera du tissu aux confectionneurs locaux. Environ 10 à 15% de la production de l’usine sera commercialisée localement. Une bouffée d’oxygène pour l’amont textile dont la faiblesse continue de fragiliser toute la filière.R. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc