×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

L'économie mondiale tient bon

Par L'Economiste | Edition N°:2402 Le 16/11/2006 | Partager

. Le G20 Finances ce week-end à MelbourneLa réunion des ministres des Finances des principales économies mondiales ce week-end en Australie (G20) intervient alors que l’économie mondiale, après 4 ans de forte croissance, digère plutôt bien pour l’instant la nette décélération du moteur américain. La croissance va demeurer supérieure à 5% par an cette année et l’an prochain, assurait encore la semaine dernière le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Rodrigo Rato.Toutefois, «le cycle de croissance global est peut-être proche du sommet et il y a des risques à échéance rapprochée qui réclament notre attention», a-t-il ajouté.De quoi occuper les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales des 20 principales économies du monde (forum du G20), lors de leur réunion annuelle samedi et dimanche à Melbourne. Le pétrole cher, les taux de change et le cycle commercial de Doha figurent en bonne place à leur menu, tout comme l’évolution des taux d’intérêt, facteur crucial à bien des niveaux.Depuis des mois, les responsables politiques et les conjoncturistes sont aux aguets, redoutant qu’un brusque retournement du marché immobilier américain n’envoie une onde de choc généralisée. Jusqu’ici, cela ne s’est pas produit: le FMI s’attend toujours à «un atterrissage en douceur» aux Etats-Unis, a insisté Rato. Reste que «le risque d’une correction plus sévère sur le marché immobilier avec un impact plus profond sur l’économie américaine ne peut pas être négligé», a-t-il ajouté.Eric Vergnaud, économiste de BNP Paribas, souligne pour sa part que la première économie mondiale ralentit en réalité nettement depuis le printemps déjà, mais que le premier trimestre a été si dynamique (+5,6% de croissance par rapport au 1er trimestre 2005) que cela devrait à peine se remarquer sur l’ensemble de l’année. «Avec le Japon qui ne va pas trop mal, avec la zone euro, qui en 2006 est en tous cas en forte croissance, c’est vrai que l’économie mondiale va sur l’année 2006 totalement effacer le ralentissement américain. Elle s’en sort plutôt bien», selon lui.Les deux autres poids lourds de l’économie mondiale viennent tous deux d’annoncer des performances encourageantes pour le 3e trimestre.La croissance de l’économie japonaise a été deux fois plus rapide que prévu (à 0,5%). En zone euro, elle a certes ralenti (+0,5% également), mais cette baisse de rythme était attendue après un deuxième trimestre exceptionnel et sa situation reste saine.2006 aura été pour l’Europe «une vraie année de reprise économique», juge Bruno Cavalier, du Crédit Agricole, rappelant les «faux départs de 2002 et 2003».Quant à l’Asie orientale (Indonésie, Malaisie, Philippines, Thaïlande, Chine, Vietnam, Hong Kong, Corée du Sud, Singapour et Taïwan), la croissance reste à un niveau proche de 8%, soutenue par une forte demande intérieure, estime la Banque mondiale (BM) dans un rapport paru mardi 14 novembre.2006 devrait donc s’achever sans déshonneur, mais 2007 se présente sous un jour nettement plus incertain, car le poids économique des Etats-Unis est tel que les autres pays, même en pleine santé, auront du mal à compenser un passage à vide, préviennent les conjoncturistes. Leurs prévisions s’échelonnent pour l’heure entre 2 et 2,8%.L’Europe, plus vulnérable, devrait pâtir de facteurs négatifs cumulés: elle risque de souffrir de la poursuite attendue de la hausse de ses taux d’intérêt, de la vigueur de l’euro et de l’augmentation de la TVA en Allemagne, prévient Vergnaud. Les économistes attendent au mieux 2% de croissance.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc