×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Le travail des artisans de la Chaouia revalorisé

Par L'Economiste | Edition N°:2740 Le 24/03/2008 | Partager

. Plus de 23.000 personnes opèrent dans le secteur. 16 coopératives et 37 corps de métier dans la régionUne enveloppe d’un million de DH va être consacrée à l’encouragement des entreprises opérant dans le secteur de l’artisanat. C’est la promesse de Abdechakour Raïs, wali de la région Chaouia-Ouardigha et gouverneur de la province de Settat aux artisans de cette région. Ce montant sera alloué dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). L’annonce a été faite lors de la dernière rencontre, dans la ville de Settat, du secrétaire d’Etat chargé de l’Artisanat, Anis Birrou, avec les artisans de la région de Chaouia-Ouardigha. Le secrétaire d’Etat n’a pas manqué de souligner le rôle de l’artisanat dans le développement régional estimant que celui-ci ne peut se faire sans la participation des artisans. «L’artisanat est également garant de la continuité de notre culture, de notre civilisation et de notre histoire», affirme Birrou. Il a également insisté sur la nécessité d’offrir aux artisans les moyens leur permettant d’exercer leurs métiers dans des conditions respectables qui préservent leur dignité et leur santé. Birrou a, d’autre part, rappelé que l’action entamée s’inscrit en droite ligne dans la poursuite de la stratégie élaborée précédemment dans le cadre de la « Vision 2015 ». Aussi, a-t-il dit, il faut veiller au développement de la production tant au niveau quantitatif que qualitatif. Il a également souligné l’urgence de revoir le rôle des Chambres d’artisanat pour les impliquer davantage dans cette vision appelant les artisans à lutter contre le phénomène du travail des enfants.Pour sa part, le wali de la région Chaoui-Ouardigha a souligné la nécessité de multiplier les efforts pour la mise à niveau du secteur et surtout de réfléchir sur les meilleurs moyens pour développer la commercialisation des produits. A noter que le secteur de l’artisanat dans la région Chaoui-Ouardigha compte 16 coopératives artisanales et 37 corps de métier. En outre, il emploie plus de 23.000 personnes, citadins et ruraux. Dans la seule province de Settat, 14.705 personnes vivent de ces travaux manuels. De notre correspondant, Abdallah ECHAKHS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc