×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Courrier des Lecteurs

    Le trafic portuaire à la fin Avril

    Par L'Economiste | Edition N°:31 Le 28/05/1992 | Partager

    Afin Avril 1992, le volume global du trafic portuaire manipulé a atteint 13.180.097 tonnes soit 6,2% de plus par rapport à la même période de l'année précédente. Les exportations qui représentent environ 48% de ces montants ont enregistré une hausse de 8,2%. Les importations quant à elles ne progressent que de 4,6% atteignant 6.955.476 tonnes soit 52% du trafic.

    L'analyse du trafic global par produit fait ressortir une tendance à la hausse du trafic lié à l'activité phosphatière qui a atteint pendant les 4 premiers mois de l'année 5.507.706 tonnes. Il réalise une progression de 17% dont +40,2% à l'import et +12,5% à l'export. Cette tendance à la hausse du trafic liée à l'activité phosphatière traduit une reprise des activités liées aux phosphates. Ainsi les exportations d'acide phosphorique ont augmenté de 51% par rapport à 1991 atteignant 691.244 tonnes. Les expéditions de phosphate brut ont quant à elles progressé de 2,4% atteignant 3.090.422 tonnes. Le trafic des engrais à l'export s'est élevé à 640.101 tonnes soit +40,7% par rapport à la même période en 1991. Parallèlement les importations de souffre progressent de 49,9% et atteignent 935.661 tonnes. Le reste du trafic portuaire, autre que phosphate et dérivés, s'est établi à 7.672.391 tonnes soit une régression de 0,4%. Cette baisse est à imputer à une baisse du trafic des céréales de 7,1% du charbon de 6,6% et des agrumes et primeurs de -18,8%. L'analyse du trafic par mode de conditionnement, à fin Avril 1992, confirme la tendance à la hausse des vracs solides. Avec 6.767.925 tonnes enregistrées à fin Avril 1992 contre 6.220.474 tonnes enregistrées à la même période l'année précédente, les vracs solides progressent de 8,8%. Sauf les céréales et le charbon, tous les autres produits ont participé à cette augmentation. Les évolutions les plus importantes concernent les engrais avec +31,4%, le soufre avec +49,9% et les phosphates avec +2,4%. Atteignant 3.944.422 tonnes les vracs liquides ont enregistré une progression de 5,7% par rapport à fin Avril 1991.

    Les hydrocarbures avec +0,6% et l'acide phosphorique avec +51% sont principalement à l'origine de cette augmentation Le trafic des conteneurs a augmenté de 6,2% malgré la régression des exportations de 3.8%. Les RORO et le TIR ont quant à eux progressé respectivement de 2,9% et 18,1%. L'analyse du trafic par port fait ressortir une progression de tous les ports sauf ceux de Mohammédia (-2,1%), Agadir (-1,9%) et Kénitra (-4,7%). La plus forte progression a été enregistrée à Safi. Elle a été de 4.4,1%. Elle est essentiellement due au soufre (+174%) à l'acide phosphorique (+47,8%), au Gypse (+29,1%). Vient ensuite le port de Tanger avec un taux de progression de 22,6%. Cette amélioration concerne les céréales (+61,8%) à l'import, les agrumes (+25,1%) et les produits alimentaires (+34,4%) à l'export. Les ports sahariens occupent la 3ème position avec une progression de 20% essentiellement due à la hausse du trafic des phosphates, des hydrocarbures et du poisson. On note également une progression du trafic de 6,1% à Nador et de 5,4% à Jorf Lasfar. D'autre part, le nombre des passagers ayant transité par le port de Tanger s'est établi à fin Avril 1992 à 118.574 entrées, 135.963 sorties et 12.802 passagers en croisière soit des variations respectives de +78,5%, +37,8% et +371%. Le nombre total des passagers a atteint 267.339 en hausse de +59,3%.

    A.L.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc