×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Le trafic portuaire avec la France en rade

Par L'Economiste | Edition N°:1624 Le 16/10/2003 | Partager

. Les responsables du port de Marseille veulent booster les échanges . Leur mission au Maroc a également permis d'établir des coopérations techniques“Le trafic entre le Maroc et le port de Marseille représente à peine 20% des échanges extérieurs du Royaume. Alors qu'il y a 20 ans, il dépassait les 70%”. C'est pour cette raison que les dirigeants de Marseille Europort, la société gestionnaire du port de la cité phocéenne, ont organisé une mission au Maroc les 14 et 15 octobre. La part de marché du port de Marseille dans les échanges commerciaux marocains connaît en effet une substantielle régression. La raison essentielle est sans doute la concurrence d'un transport routier de plus en plus développé. “Néanmoins, la France demeure le premier partenaire commercial du Maroc”. C'est le principal argument avancé par la direction de Marseille Europort, les poussant à vouloir accroître les relations entre les deux parties. Au cours de cette mission, la délégation a rencontré les autorités maritimes et portuaires marocaines ainsi que les plus importants transitaires et agents maritimes. “Nous essayons de valoriser notre position pour le commerce nord/sud, afin de drainer le maximum de clients marocains et maghrébins”, déclare Jacques Truau, président de Marseille Europort.Les échanges commerciaux entre le port de Marseille et le Maroc ont par ailleurs connu une progression de 16% en 2002. Cette tendance se confirme au 1er semestre 2003 tout en s'avérant moins soutenue, soit près de 7%. En volume, ces échanges ont représenté environ 674.000 tonnes en 2002. La majorité du trafic (474.000 tonnes) est constituée de marchandises diverses (produits pétroliers, denrées alimentaires, biens d'équipements, etc.). Il est à noter également qu'au premier semestre 2003, le trafic de fruits et légumes en provenance du Royaume (les pommes de terre en particulier) a connu une progression remarquable de plus de 25%.Cette mission n'est pas la première du genre pour les responsables du port de Marseille. La dernière remonte à septembre 2002. “Une mission destinée à développer la coopération technique avec l'Office de l'exploitation des ports (ODEP)”, souligne Truau. L'objectif est de mettre en place une véritable assistance technique entre les deux parties. C'est le cas par exemple de l'assistance à l'acquisition d'outillages et à la mise en oeuvre de la maintenance. Ou encore, le soutien à la création d'un atelier de pièces de rechanges et de planification des approvisionnements. Cependant, le point le plus important dans cette coopération demeure l'assistance accordée par les experts marseillais concernant la mise en place d'un système de sécurité. En substance, il s'agit d'un système de badges permettant l'entrée et la sortie de personnes habilitées à travailler sur le terminal à conteneurs.


Terminal roulier

Les responsables de Marseille Europort mettent en avant les atouts du port de Marseille. Il en est ainsi du terminal roulier sud (TRS) “dédié aux trafics avec le Maghreb”, notent-ils. Ce terminal a été aménagé en 1998, dans le but d'améliorer la sécurité des marchandises et la qualité de service à la clientèle. Dans ce même souci, un seul manutentionnaire opère sur le TRS. Il s'agit de l'entreprise “Marseille Manutention”. Selon les dirigeants du port, 3 millions d'euros seront investis dans le réaménagement du TRS. “Les travaux sont destinés à améliorer les conditions d'exploitations terrestres, ils permettront également d'accueillir dans des conditions optimales des navires de plus en plus grands”, est-il indiqué. Naoufal BELGHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    publicite[email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc