×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Le Souverain et le Président tunisien appellent à la tenue d'un sommet arabe

Par L'Economiste | Edition N°:672 Le 31/12/1999 | Partager

· S.M. le Roi et M. Ben Ali se sont félicités de la reprise des négociations entre la Syrie et Israël

· Ils ont également émis le souhait d'une avancée dans les relations intermaghrébines


S.M. le Roi Mohammed VI et le Président tunisien Zine El Abidine Ben Ali ont appelé mardi à la tenue d'un sommet arabe «dans les plus brefs délais», a rapporté l'AFP citant le porte-parole de la présidence tunisienne.
Cet appel est intervenu lors d'un entretien entre les deux dirigeants à l'occasion d'une visite de quelques heures du Souverain en Tunisie, dernière escale du voyage l'ayant conduit samedi en Arabie Saoudite, puis aux Emirats Arabes Unis.
S.M. le Roi et M. Ben Ali se sont également félicités de la reprise des négociations entre Israël et la Syrie et souhaité que cette reprise mène à «un règlement global et durable au Proche-Orient», a ajouté le porte-parole dans une déclaration reproduite par l'agence tunisienne TAP.
La nécessité de promouvoir les efforts arabes communs «au service des causes arabes fondamentales, en particulier la question palestinienne et la réalisation de la paix et de la stabilité au Proche-orient», a également été souhaitée.
Au plan maghrébin, le Souverain et le Président tunisien ont exprimé le désir de faire avancer le processus d'intégration régionale au sein de l'Union du Maghreb arabe (UMA). Ils ont ainsi réaffirmé leur adhésion à ce processus comme «un choix stratégique inéluctable» et souligné l'intérêt de réactiver les structures et institutions de l'UMA.
Enfin, le Souverain et M. Ben Ali ont appelé à «la levée rapide et définitive des sanctions contre la Libye compte tenu de l'attitude positive de Tripoli dans l'affaire Lockerbie», a indiqué le porte-parole.
Côté bilatéral, il a été souhaité la «nécessité de restructurer» et dynamiser la coopération dans le cadre d'un nouveau mécanisme décidé lors de la visite du Président tunisien à Rabat en mars dernier.
Pour rappel, Tunis et Rabat sont liés depuis 1996 par un accord visant la création d'une zone de libre-échange d'ici 2007. Les deux pays sont au Maghreb les deux seuls signataires d'accords de partenariat et de libre-échange avec l'Union Européenne.

Wissal SEGRAOUI (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc