×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Le recensement 1993: le compte à rebours commencera dès Septembre 1992

Par L'Economiste | Edition N°:22 Le 26/03/1992 | Partager

Après ceux de 1960, 1971, 1982, le prochain recensement de la population et de l'habitat est prévu pour Septembre 1993. 450 millions de Dirhams et 40.000 agents recenseurs seront mobilisés.

Le planning des différentes phases du recensement est déjà arrêté. L'exécution de chaque phase dans les délais déterminés est minutieusement respectée. "Face à l'importance des moyens mis en oeuvre, aucune erreur n'est permise", précisent les responsables de la Direction de la Statistique.
En Février 1992, la cartographie urbaine dont la réalisation a débuté il y a trois ans est terminée. Celle concernant le rural est en cours et devra être achevée au début de l'année 1993. Les responsables pensent que ce recensement connaîtra une amélioration considérable des techniques, due à l'affinement de la cartographie.
La méthodologie du questionnaire est en grande partie déjà préparée et un recensement pilote a été réalisé en Septembre 1991 afin de tester sa fiabilité. En 1960, 1971, et 1982, le recensement pilote était effectué une année à l'avance. Pour ce recensement les responsables ont jugé opportun de le réaliser deux ans à l'avance afin de corriger à temps les imperfections du questionnaire. Pour les organisateurs, il aurait été également souhaitable de tester le travail des agents recenseurs. Mais le temps imparti à son organisation n'était pas suffisant pour mobiliser un nombre nécessaire de personnes parmi le corps enseignant.
Le coût estimatif du recensement 1993 est de 450 millions de Dirhams. D'importants moyens humains et matériels seront mis en oeuvre. La préparation de la cartographie et des dossiers méthodologiques nécessite plusieurs années. De plus, leur impression devra se faire à plus de 60.000 exemplaires puisqu'ils serviront de guides aux agents recenseurs. Les questionnaires devront être tirés à plus de cinq millions d'exemplaires, représentant le nombre estimatif des ménages. Le recensement nécessite également la mobilisation de 7.000 à 8.000 véhicules des différents ministères, ceci sous entend des coûts d'indem-nisation de chauffeurs et de consommation de fuel. De plus, l'acheminement de l'information et son traitement exige, pour sa part, la mobilisation de plusieurs autres moyens.

40.000 agents à indemniser

Une révision des indemnisations des agents recenseurs et des contrôleurs est en cours de discussion au niveau ministériel afin de concorder le montant de l'indemnisation à l'effort fourni. Les premières estimations prévoient le recrutement d'environ 40.000 personnes, 32.000 agents et 8.000 contrôleurs. Le corps enseignant a été choisi pour différentes raisons. En effet, les enseignants ont au moins le niveau de la sixième année secondaire, ils sont facilement détectables par leurs numéros de S.O.M. et ils sont bien répartis sur le territoire national. Le corps enseignant jouit, par ailleurs, d'un respect de la part de la population, caractéristique qui facilitera la pénétration des agents dans les foyers.
Pour le traitement des données, le matériel informatique a été réadapté par l'acquisition d'un Nixdorf grand système qui dispose de 64 mémoires. Concernant, la saisie des données, la Direction de la Statistique n'a pas encore opéré son choix entre la méthode classique de saisie par des terminaux et le lecteur optique pour qui la technique a connu de nombreux progrès. Ce lecteur optique, comme son nom l'indique lit les réponses transcrites à la main. Cette technique recèle des contraintes technologiques puisque le questionnaire doit être rempli correctement par l'agent recenseur. Un questionnaire mal rempli peut être repris mais avec une perte de temps. Par contre, son avantage est d'éviter d'embaucher durant une période de deux ans 400 ou 500 personnes. En effet, pour les responsables "leur licenciement une fois les travaux du recensement terminés peut poser d'importants problèmes sociaux."
Durant le dernier recensement en 1982, la Direction de la Statistique a pu garder entre 70 et 80% du personnel de saisie, mais actuellement les structures de la Direction se trouvent saturées.

Le dépouillement

Pour la détermination de la population légale, la méthode de dépouillement demeure exhaustive. Pour la détermination des caractéristiques de la population et de l'habitat, la Direction de la Statistique, pour ce nouveau recensement hésite entre deux méthodes, le dépouillement exhaustif ou le sondage. S'il est retenu, le dépouillement par sondage consisterait à tirer 5% des questionnaires pour déterminer les caractéristiques nationales. Les données régionales nécessitant un échantillon plus important, 20% des questionnaires s'ajouteraient aux derniers 5% pour constituer l'échantillon. Aussi, l'expérience a montré que la différence entre les deux méthodes n'était pas significative. De plus, le dépouillement par sondage permet d'économiser des moyens humains et matériels. Cependant, les chercheurs qui s'intéressent à des districts particuliers seraient frustrés par la méthode de sondage. Enfin, le recensement permet de définir en plus de la population légale, différentes caractéristiques: le sexe, l'âge, la migration, la fécondité, le niveau d'instruction, l'activité économique et la condition d'habitation. Il est, également, un point de départ pour une série d'études et de recherches démographiques et socio-économiques. Les données recueillies et en particulier celles relatives à la population et aux districts du recensement, constituent une solide base pour la confection d'un certain nombre d'échantillons pour des enquêtes intercensitaires auprès des ménages. Le dernier recensement réalisé en 1982 a permis l'élaboration d'un échantillon maître (ensemble de sous-échantillons pour la réalisation du programme national d'enquêtes auprès des ménages. Celles-ci ont concernés des thèmes variés tels que la démographie, l'emploi, la consommation des ménages, la santé...

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc