×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Le projet GEM incite les hôtels à l'économie d'énergie

    Par L'Economiste | Edition N°:50 Le 22/10/1992 | Partager


    LE Projet GEM (Gestion de l'Energie dans les Entreprises Marocaines) a organisé un séminaire intitulé «Gestion et Economie d'Energie dans les Hôtels» le 16 Octobre à Casablanca. Une reconduction de ce séminaire est prévue pour le 20 Novembre sur Marrakech. Ce séminaire a regroupé des techniciens et directeurs techniques de plusieurs grands hôtels de Casablanca, ainsi que certains bureaux d'études uvrant déjà dans le secteur énergétique.
    Les animateurs du projet GEM ont traité de plusieurs thèmes portant sur les systèmes de gestion de l'énergie et ses étapes d'implantation et les projets d'économie d'énergie proposés aux hôtels. Un cas type d'un système de gestion de l'énergie dans un hôtel audité par le projet GEM a également été exposé, ainsi que le concept d'autofinancement des économies d'énergie.
    Le potentiel d'économie d'énergie dans les hôtels de catégorie 4 et 5 étoiles se situe entre 25 et 30% de la facture énergétique.
    Les audits énergétiques d'hôtels réalisées par le projet GEM ont permis d'identifier une économie de 1.200 TEP (Tonne Equivalent Pétrole) sur une consommation totale de 5.100 TEP soit 23%. Ainsi, les gains identifiés sont estimés à plus de 4 millions de Dirhams par an sur une facture annuelle de près de 20 millions de Dirhams. Les 79 projets identifiés nécessitent un peu plus de 3 millions de Dirhams pour un temps de retour moyen sur l'investissement de l'ordre de 9 mois.

    Le Projet GEM invite les hôtels à établir un bilan de leur consommation énergétique afin d'identifier les postes grands consommateurs d'énergie. Il propose alors une formule d'autofinancement de l'économie de l'énergie en invitant les hôtels à intégrer tout d'abord des mesures qui ne nécessitent aucun investissement. Il s'agit de mettre en place des actions de programmation visant à arrêter ou à supprimer la consommation d'énergie lorsqu'elle n'est pas utile. Eteindre, par exemple, la lumière dans une pièce inoccupée. Il s'agit également des actions de régulation ayant pour but de contrôler la consommation d'énergie et de la régler afin de juste satisfaire les besoins. La régulation du chauffage des locaux permettra ainsi d'éviter la surchauffe et d'avoir à ouvrir les fenêtres pour refroidir la pièce.
    Enfin, les animateurs recommandent aux hôteliers d'aborder les mesures qui ont un temps de retour moyen ou faible, à partir des économies engendrées par les premières actions. En dernier lieu, les hôteliers pourront entamer les projets importants de gestion de l'énergie tels que les compresseurs classiques ou les unités de froid qui possèdent un bon coefficient de performance.

    Quelques mesures d'économie d'énergie


    Chauffage et climatisation par pompe à chaleur; passage du Chauffage de l'eau par résistances électriques au chauffage de l'eau par une chaudière au propane au fuel 7; passage du chauffage électrique des locaux au chauffage par production de l'eau chaude sanitaire;récupération de chaleur au niveau des groupes de froid; préchauffage de l'eau des machines à laver; amélioration du rendement des chaudières; passage du fuel 7 au fuel 2; arrêt d'une fuite de la bâche alimentaire; installation des limiteurs de pression sur les douches; contrôle des plaques chauffantes électriques.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc