×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1243 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1247 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Le président irakien tisse sa toile diplomatique

Par L'Economiste | Edition N°:1825 Le 04/08/2004 | Partager

. Il effectuera une tournée dans six pays européensLE président irakien Ghazi al-Yaouar a déclaré vouloir que les Etats-Unis demeurent en Irak jusqu'à ce que le pays recouvre sa capacité de défense, dans un entretien publié hier par El Pais. Il y affirme également son intention de se rapprocher de l'Union européenne.«Non, nous ne voulons pas qu'ils (les Etats-Unis) s'en aillent. Nous voulons que la force multinationale demeure en Irak jusqu'à ce nos forces de défense récupèrent leurs capacités», a-t-il déclaré au journal espagnol dans un entretien réalisé à Bagdad.«Ma priorité est l'Union européenne. Le mois d'août étant une période de vacances, j'irai d'abord en Turquie, puis en septembre en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni», a précisé Yaouar. Selon lui, «l'UE a un pouvoir croissant et est un acteur-clef dans le futur du monde».Après la série d'attentats qui a visé, dimanche dernier, des églises chrétiennes en Irak, Yaouar a déclaré que «ceux qui ont commis ces actes ignobles sont les ennemis de la nation irakienne».Le président irakien a exprimé des réserves sur la proposition saoudienne de déployer des troupes musulmanes en Irak en remplacement des forces de la coalition dirigée par les Etats-Unis. «Je ne crois pas que cela soit le moment», a-t-il dit.En attendant, la situation en Irak continue de se dégrader. Hier, l'oléoduc entre Kirkouk (nord) et le port turc de Ceyhan a été saboté, interrompant les exportations de pétrole de l'Irak vers ce terminal, a annoncé un responsable pétrolier irakien.Par ailleurs, un septième Jordanien a été enlevé dimanche dernier en Irak, a annoncé hier à l'AFP le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ali Ayed. Le ministre jordanien des Affaires étrangères Marwan Moasher a affirmé pour sa part hier qu'il s'attendait à un «dénouement heureux prochain» pour les sept otages jordaniens. En outre, l'organisation Human Rights Watch vient de publier un rapport accablant la coalition en Irak d'avoir échoué à régler les conflits concernant le droit à la terre entre Kurdes et Arabes en Irak du Nord, laissant une situation potentiellement explosive.Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc