×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Le partenariat école/entreprise se structure

Par L'Economiste | Edition N°:2262 Le 25/04/2006 | Partager

. Un forum où les écoles courtisent les entreprises. 70 conventions de parrainage signéesLa coopération école-entreprise vient de marquer un important tournant, voire le plus important de toute son histoire. Une rencontre s’est tenue, le week-end dernier, au parc des expositions de l’Office des changes de Casablanca, la présence y était impressionnante avec du beau monde et tout ce qui compte dans ce domaine. En effet, aux côtés du directeur de l’académie de l’enseignement du Grand Casablanca, du maire de la ville et de la secrétaire générale du département de l’Education, se tenaient Hassan Chami, président de le CGEM, Khalid Oudghiri, PDG d’Attajiriwafa bank ou encore le DG de Lydec, Jean-Pierre Ermenault. Une rencontre rendue possible grâce à l’initiative de l’association Al Jisr, présidée par Abbad Andaloussi, en partenariat avec la CGEM. Une telle mobilisation a permis à chacune des parties d’exposer son expérience sans langue de bois puisqu’il s’agissait de présenter des résultats concrets. Pour l’exemple, une entreprise qui envoie chaque matin son équipe de ménage pour nettoyer les salles de classe ainsi qu’un ensemble d’entreprises qui a travaillé en groupe afin d’offrir des salles multimédias à des écoles. Attijariwafa bank a ainsi fourni les machines, Microsoft, les logiciels et Maroc Connect, la connexion…Des actions ponctuelles, mais dont l’impact a été remarquable sur le niveau des établissements et l’attitude des élèves, comme l’ont constaté les enseignants. Cependant, les nouvelles orientations visent à inscrire le partenariat école/entreprise dans la durée à travers des parrainages. Plus d’une centaine d’établissements de l’académie de Casablanca sont candidats.Les stands montés à l’occasion du forum ont ainsi permis aux différentes écoles d’exposer leur potentiel, de se «vendre» à l’entreprise… L’attitude pratique des privés est en train de gagner du terrain à l’école.L’objectif fixé dans un premier temps est de trouver des parrains pour 110 écoles. Et il faut dire que le pari est suffisamment réussi et permet de mettre l’initiative sur les rails. Ce sont 70 écoles qui ont pu, à l’issue du forum, trouver des accompagnateurs parmi les privés. Ces derniers sont pour le moment une cinquantaine à s’être engagés, parfois au profit de plusieurs établissements à la fois.En tout cas, la question majeure qui mettait des freins à cette collaboration semble être enfin résolue: Quel intérêt pour une entreprise de s’engager dans ce créneau? Hassan Chami indique que dans le monde de l’entreprise, la formule de mise est «pas d’intérêt pas d’action». Il ajoute «qu’actuellement, les entreprises essayent de remplacer l’économie de la main-d’oeuvre par l’économie du savoir. Pour cela, l’engagement dans l’orientation et le soutien à la formation est un investissement nécessaire».Enfin, une idée est revenue avec acuité, le partenariat école/entreprise ne se traduit pas uniquement par un soutien financier. Loin de là, puisqu’il s’agit avant tout d’accompagner, mais aussi de créer un pont entre les deux univers de la formation et du travail.Ichrak MOUBSIT

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc