×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Le Nord renforce sa coopération avec l’Andalousie

    Par L'Economiste | Edition N°:2782 Le 22/05/2008 | Partager

    . 550 millions de DH consentis pour le programme 2003-2007L’ANDALOUSIE constitue l’une des régions les plus actives en matière de coopération décentralisée avec le nord du Maroc. Manuel Chaves, président de la Junta (gouvernement andalou) est un habitué des villes de Tétouan, Asilah et Chefchaouen. «Nous avons une ferme volonté de coopérer avec cette région qui présente pour nous un intérêt stratégique», avait déclaré il y a quelques jours à Tanger Chavez, lors de la rencontre des Régions.Un intérêt qui se traduit bien par le montant des financements déjà consentis. Lors de sa précédente édition, qui s’est achevée en 2007, le programme de coopération transfrontalière entre l’Andalousie et le Maroc a financé plus de 250 projets pour un montant global de 50 millions d’euros (environ 550 millions de DH). La deuxième phase de ce programme, qui couvrira la période 2008-2011, est en cours de négociation. Le financement serait d’un montant similaire, sinon supérieur, assure-t-on auprès de la Junta. Le but, selon la partie espagnole, est de passer d’un statut de coopération à celui d’association, même si dans l’entourage du président de la Junta, on considère que le coût politique d’une telle coopération est de nature à estomper les efforts. En effet, la région andalouse n’est pas l’une des plus riches d’Espagne, loin s’en faut. Les projets déjà lancés au Nord sont pour la plupart à vocation sociale et se trouvent localisés dans les régions de Tétouan et de Chaouen. Ils concernent l’amélioration du cadre de vie des citoyens avec la mise en place de projets de conservation du patrimoine commun dans les deux villes ainsi que des centres de santé et de formation. En plus, la Junta a mis en place un programme d’appui des chambres de commerce de la région du Nord. Doté d’un financement de plus de 12 millions de DH, il porte sur la consolidation des structures des chambres des villes de Tétouan, Nador et Tanger, par des actions de formation de cadres et d’équipement. Selon la Junta, ce programme serait la première pierre vers la mise en place d’un réseau de centres d’appui pour les entreprises et la formation de tuteurs pour l’appui à la création des entreprises.Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc