×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Le mois d'août en Bourse a consolidé la reprise

Par L'Economiste | Edition N°:1593 Le 03/09/2003 | Partager

. Le dynamisme commercial des valeurs-phares de la cote performent le marché. Quinze d'entre elles s'accaparent 84% du volume mensuelTrès animée, la Bourse des valeurs de Casablanca l'a été pendant ce mois d'août, naguère donné par la communauté boursière comme étant une période de vaches maigres sur les marchés de capitaux. La cote a nettement rompu avec la léthargie qui l'a caractérisée pendant le mois de juillet. Les deux baromètres ont franchi à la hausse des seuils psychologiques assez significatifs. Le Masi -indice représentatif de toutes les valeurs- s'est hissé de 4,95% pour s'installer au-dessus du palier des 3.600 à 3.696,71 points. Il a même brisé au courant de la séance du 28 août le seuil des 3700 points. Ses gains cumulés depuis le début de l'année atteignent ainsi les 24%. Quant au Madex -indice des valeurs traitant en continu-, il s'est adjugé 5,11% à 3.058,43 points. Pour sa part, la capitalisation s'est envolée de 4,94%, gagnant sur le mois près de 5,1 milliards à 108 milliards de dirhams.Côté volumes, le chiffre d'affaires du mois d'août représente près de 20% de celui réalisé sur le premier semestre 2003. Il s'est élevé à 2,03 milliards de dirhams, dont près de 69% ont transité par le marché de blocs. 15 valeurs sont concernées par ce dynamisme commercial, dont le volume des transactions drainé a atteint 1,7 milliard de dirhams, soit 84% du total. Les cinq plus importants volumes du mois ont concerné les valeurs ONA (1,4 milliard de DH), Holcim (32,6 millions), Unimer (30,66 millions), Wafabank (27,61 millions) et Sonasid (26,19 millions). Au sein du MASI, la meilleure performance revient à Maghreb Oxygène, qui gagne 18,36% de sa valeur à 225 dirhams, talonnée de prés par la valeur CIH, laquelle s'adjuge 17,95% à 46 dirhams. A ce niveau de cours, la filiale du groupe Akwa présente, pour un placement moyen terme, des fondamentaux intéressants: un PER et un rendement de dividendes 2003 estimés de 30,5 et 2,5%. Ses perspectives de développement sont fortement tributaires d'un appel d'offres pour l'équipement des hôpitaux, et que l'Etat marocain traîne toujours les pieds pour lancer. Jusque-là, le titre a fait l'objet d'un mouvement de spéculation qui a porté son cours à des niveaux sans relation avec les fondamentaux de l'entreprise. Le potentiel timide que présente son marché, conjugué à la concurrence exacerbée que se livrent ses opérateurs, figent pour l'instant son chiffre d'affaires.Pour le CIH, la situation financière s'améliore graduellement à la faveur des deux opérations de titrisation effectuées -Crédilog I et II- et des liquidités injectées par l'Etat. Un effort financier supplémentaire, pour lequel les établissements de crédit de la place seraient sollicités, devrait permettre à la bancaire de parachever son plan de sauvetage. Au même niveau de performances, les titres Eqdom et Oulmes s'attribuent respectivement, 16,77 et 13,21% à 738 et 1.200 dirhams. L'arrimage de la financière aux activités de Sogecrédit, donné réussi par les analystes, a été très bien accueilli par le marché. Sa base financière se trouve renforcée pour se lancer de plain-pied dans la course ouverte par ses consœurs aux volumes.Oulmès, quant à elle, a connu un dynamisme notoire, qui s'explique largement par le démarrage de la production de deux nouvelles marques de boissons. Mais aussi -car elle est l'une des valeurs les moins liquides de la cote- de la volonté de son management de gérer ses capitaux cotés à la Bourse. Au sein du Madex, neuf de ses onze valeurs réalisent de bonnes performances, tirant le marché vers ses plus hauts de l'année (voir www.leconomiste.com). En tête de liste, Managem s'adjuge 9,94% à 375 dirhams, suivie par le titre Sonasid qui gagne 7,8% à un niveau de 760 dirhams. Les valeurs Lafarge Ciments, Wafa Assurance et ONA s'attribuent 7,37, 7,59 et 6,38% respectivement à 1.865, 255 et 851 dirhams.


Longométal, une valeur à suivre

C'est au courant de ce mois de septembre que le groupe SNI, actionnaire de référence de Longométal, prévoit son retrait de la Bourse pour «mener à bien son plan de sauvetage«, selon les termes de son directeur général, Omar Bennani. L'action est toujours suspendue de la cote, en attendant que le Conseil d'administration -qui se réunira le 12 septembre- se prononce sur l'offre publique d'achat (OPA) à proposer aux actionnaires. La communication faite par le management de Longométal, à l'occasion de la publication des résultats semestriels, a rassuré sur les modalités de l'offre. Celles-ci seront arrêtées en concertation avec les autorités et la communauté boursière de la place. . Le titre ONA s'accapare 69% du volume Au podium des grosses transactions, le titre ONA a monopolisé 1,4 milliard de dirhams du chiffre d'affaires. Les transactions du mois ont été boostées à hauteur de 69,4% par les opérations effectuées sur le titre ONA, dont 4,98% du capital ont changé de main en faveur d'Ergis au courant de la séance du 5 août - près de 889.028 titres au cours unitaire de 750 dirhams.Bouchaib El Yafi

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc