×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Le marché automobile démarre l'année en trombe

Par L'Economiste | Edition N°:471 Le 25/03/1999 | Partager

· L'embellie 1998 se confirme

· Progression de 45% des ventes sur les deux premiers mois de l'année


C'est le cas de le dire, l'automobile démarre l'année sur les chapeaux de roues. Pour les deux premiers mois, l'embellie enregistrée en 1998 se confirme. Mieux, les premières tendances 1999 sont beaucoup plus prometteuses. En effet, selon les statistiques de l'AIVAM (Association des Importateurs de Véhicules Automobiles Montés), 6.583 voitures(1) ont été écoulées, enregistrant une évolution de 45% par rapport à la même période de l'année dernière.
Les ventes de véhicules particuliers durant les deux premiers mois de l'année bondissent de plus de 55% par rapport à la même période de 1998, qui n'était pourtant pas une mauvaise année.

Effet salvateur de la Palio


L'essoufflement des transactions de CKD (voitures montées localement) constaté en 1998 fait place à un dynamisme réel. L'arrivée de la Palio, dernière-née de la gamme économique, a eu un effet salvateur sur les ventes de la famille qui, après avoir reculé de 1% en 1998, reprennent du poil de la bête avec 73% de plus sur les deux mois. Ainsi, 1.836 unités montées localement ont été écoulées entre début janvier et fin février, soit 777 voitures de plus qu'en 1998. La Palio intervient, pour plus de 57% de ce chiffre. En revanche, la Siena et à un degré moindre la Uno accusent le coup et enregistrent des baisses respectives de 75 et de 21% pour les versions essence.
Côté véhicules importés montés, les performances sont aussi au rendez-vous. Avec 1.260 unités écoulées en janvier et 1.426 en février, c'est plus de 44% de véhicules vendus de plus qu'en 1998. Peugeot, champion l'année dernière (18,13% de parts de marché), poursuit sa lancée et engrange plus de 646 transactions (24,05% de parts de marché) sur les deux premiers mois de l'année. Et ce n'est là qu'un début, car l'arrivée imminente de la 206, qui fait un tabac en Europe, laisse augurer un bon comportement de la marque pour le reste de l'année. Dauphine l'année précédente, Renault l'est aussi en ce début d'année. La marque au losange, avec 427 unités vendues, talonne de près sa consoeur. Après avoir frôlé la correction en 1995 et 1996 de la part des Asiatiques, les Françaises reviennent donc en force.

Quant aux Japonaises, c'est Honda qui tire le mieux son épingle du jeu avec 11,32% de parts de marché et 304 véhicules cédés. A saluer aussi l'entrée dans la danse plutôt réussie d'un autre Japonais, Suzuki. Pour ses deux premiers mois dans les annales automobiles nationales, le spécialiste nippon du 4x4 et de la petite voiture réalise la vente de 55 unités.
Les véhicules utilitaires légers (VUL) se taillent aussi leur part de l'embellie, puisque la performance 1999 est de +28%. Le segment du CKD est le plus actif avec 1.372 unités. Leader de la catégorie, Renault a enregistré 836 unités. Mais le lancement imminent du Kangoo, dernier sorti des chaînes de la Somaca, devra encore plus doper les ventes.

(1) Voitures particulières importées montées, celles montées localement et les VUL.


Le groupe DHL lutte contre le transport de drogues


Un accord vient d'être signé entre DHL et la Douane belge, dans le cadre du programme ACTION DEFI, initié par un groupe de travail de l'Organisation Mondiale de la Douane (OMD). Littéralement "Action" veut dire Alliance of Customs and Trade for the Interdiction of Narcotics et "Défi" Douanes et Entreprises Face au trafic Illicite de stupéfiants. Plusieurs accords de même type, ayant pour but de prévenir le trafic et le transport de drogues, ont déjà été signés dans plusieurs pays, quelquefois par l'intermédiaire d'associations nationales locales. DHL s'implique de plus en plus dans cette lutte. La société a deux représentants dans le groupe de travail de l'OMD. Lors d'une conférence réunissant 26 pays européens, il a été clairement indiqué aux participants qu'en cas de besoin d'information ou d'assistance il leur faudrait s'adresser aux deux représentants de DHL (Robbie Howard et Tim Scadden). Au Maroc, un tel accord n'a pas encore été signé, mais DHL Maroc pourrait s'impliquer aussi dans le projet. Le groupe de travail DHL qui voudrait faire une proposition à la Douane marocaine est en train de finaliser les textes.

Ghassan KHABER

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc