×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Le lycée Lyautey se dote d’une éolienne

    Par L'Economiste | Edition N°:3505 Le 11/04/2011 | Partager
    Un projet de 100.000 DH, financé par le Crédit du Maroc et Lafarge Maroc
    Une puissance nominale d’1 kW

    Maquette de l’éolienne «Eddy GT» prochainement installée au lycée Lyautey de Casablanca

    Une éolienne à axe vertical ornera bientôt le toit du lycée Lyautey à Casablanca. C’est l’aboutissement d’un long projet de l’atelier «écolyautey» qui s’est concrétisé vendredi 8 avril avec la signature d’une convention tripartite.
    Cette convention de partenariat, signée entre Lafarge Maroc, le Crédit du Maroc et le lycée Lyautey, permettra le financement de l’éolienne. Ce projet a réuni pour la deuxième année scolaire des élèves et des professeurs très investis dans la cause environnementale. Cette démarche éducative s’inscrit dans une volonté de sensibilisation aux énergies renouvelables et plus largement au développement durable. Pour Didier Montant, proviseur du lycée, il est essentiel «d’encourager toutes les initiatives intelligentes et porteuses d’espoir pour l’avenir». Baptisée Eddy GT, l’éolienne a pour principales caractéristiques d’être très silencieuse et facilement adaptable au milieu urbain. Elle aura une puissance nominale d’1 kW. Pour une meilleure lisibilité, l’éolienne sera aussi couplée à un panneau didactique visible dans la cour. Ce dernier indiquera l’énergie produite et la masse de CO2 épargnée à l’environnement. Coût de l’opération: 100.000 DH. Lafarge Maroc et le Crédit du Maroc ont répondu à l’appel du lycée Lyautey afin de financer le projet, à hauteur de 50.000 DH chacun.
    Crédit du Maroc, filiale du Crédit Agricole, est d’ores et déjà impliqué dans la cause environnementale, à travers sa maison-mère, première entreprise française classée par le Global 100. Le groupe Lafarge ne fait pas non plus exception. Son premier poste de dépenses est consacré au financement des énergies renouvelables. Lafarge Maroc a été le premier groupe mondial à avoir fait fonctionner une cimenterie avec l’énergie produite d’un parc éolien. C’était en 2005 avec l’installation du procédé dans une cimenterie de Tanger. «Le projet écolyautey, c’est aussi aller vers l’économie marocaine», a expliqué Victor Policapeau, professeur de physique en charge du projet. Eh bien, c’est chose faite. En marge de cette signature, Saïd Mouline, président de l’Aderee, a animé une conférence sur l’essor des énergies renouvelables au Maroc. L’occasion pour les élèves de seconde et de terminale de mesurer l’importance et l’enjeu écologique que celles-ci représentent aujourd’hui.
    Par ailleurs, la date de cette signature coïncide avec les journées des valeurs instaurées depuis deux années scolaires au lycée Lyautey. Après la promotion de la solidarité pendant les journées de la francophonie, le respect de l’environnement est une valeur de plus que le service pédagogique du lycée tient à inculquer à ses élèves.

    Houda SIKAOUI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc