×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Le Liban rejette le projet franco-américain

Par L'Economiste | Edition N°:2335 Le 07/08/2006 | Partager

. Le président du Parlement libanais a demandé le soutien de la Ligue arabe. 10 morts et 20 blessés dans le nord d’Israël par des tirs du HezbollahLe Liban a rejeté le projet franco-américain de résolution à l’Onu, jugeant qu’il ne permettrait pas de mettre fin aux hostilités, alors que les roquettes du Hezbollah continuaient dimanche 6 août à s’abattre sur Israël, dont l’armée poursuivait ses raids et bombardements. Le Premier ministre libanais, Fouad Siniora, a informé hier la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, de la nécessité que le projet de résolution de l’Onu spécifie un retrait israélien au-delà de la frontière libano-israélienne.»Le Liban insiste pour que le cessez-le-feu s’accompagne d’un retrait de l’armée israélienne au-delà de la ligne bleue (tracée par l’Onu et qui sert de frontière entre le Liban et Israël)», a indiqué à l’AFP une source gouvernementale libanaise. «L’armée libanaise se déploiera alors jusqu’à la frontière (libano-israélienne) avec l’assistance de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) déjà présente au Liban et renforcée par des contingents de pays qui ont informé Beyrouth de leur disposition à acheminer des troupes immédiatement, a ajouté Siniora. Et ce, lors de son entretien téléphonique avec Rice dans la nuit de samedi 5 à dimanche 6 août, selon cette source gouvernementale. Le texte, élaboré à partir d’une proposition française, vise à «demander un arrêt complet des hostilités et travailler à un cessez-le feu permanent et à une solution à long terme», a annoncé la présidence française. Il prévoit une solution en trois temps: un cessez-le-feu, un accord politique entre toutes les parties puis l’envoi d’une force internationale sous l’égide des Nations unies. La France, la Turquie, la Malaisie et l’Indonésie ont informé le Liban qu’elles étaient prêtes à envoyer 2.000 hommes dans l’immédiat, selon la même source. Par ailleurs, le Liban demandera aux pays arabes de le soutenir dans son rejet du projet franco-américain de résolution, a déclaré dimanche le président du Parlement libanais, Nabih Berri, lors d’une conférence de presse. Les ministres arabes des Affaires étrangères de la Ligue arabe tiennent ce lundi une réunion extraordinaire à Beyrouth consacrée à la crise libanaise.Au 26e jour de l’offensive, au moins neuf civils ont été tués et six autres blessés dimanche matin dans des raids aériens au Liban sud: à Ansar, un village à l’est de Saïda, et à Naqoura, à la frontière, où se trouve le quartier général de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul). Entre-temps, un bombardement massif de roquettes tirées dimanche à partir du Liban par le Hezbollah a fait 10 morts et 20 blessés dans le nord d’Israël. Selon la chaîne de télévision Al-Jazeera, toutes les victimes seraient des militaires israéliens qui étaient stationnés dans le secteur. La Dixième chaîne de télévision israélienne a montré, pour sa part, des soldats blessés évacués dans des ambulances et d’autres dans des hélicoptères de l’armée. Des roquettes tirées par le Hezbollah à partir du Liban se sont aussi abattues sur les villes de Safed et Kyriat Chmona, dans le nord de l’Etat hébreu, et sur le plateau occupé du Golan, sans faire de victimes. Depuis le début de l’offensive israélienne le 12 juillet, déclenchée après des tirs de roquettes sur Israël et la capture de deux soldats par le Hezbollah, près de 1.000 personnes, en majorité des civils, ont été tuées et 3.320 autres blessées au Liban.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]economiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc