×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Le Japon prête 7,5 milliards de DH au Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:2161 Le 30/11/2005 | Partager

    . Objectif: Développer des projets de l’ONEP et de l’ONE. Une aide de près de 40 millions de DH pour combattre la pauvretéLe Japon a octroyé un prêt à taux bas d’environ 10 milliards de yens, soit environ 7,5 milliards de DH, au Maroc, a annoncé, le 29 novembre, le ministère japonais des Affaires étrangères. Et cela, à l’occasion de la visite officielle de SM le Roi Mohammed VI au Japon du 27 au 30 novembre. Tokyo va également fournir à l’Etat marocain une aide de 500 millions de yens, ou encore 40 millions de DH pour l’aider à combattre la pauvreté, est-il indiqué. Le prêt japonais est destiné à financer le projet de développement et d’assainissement de Onep et du Perg (Programme d’électrification rurale de l’One). Cette somme servira notamment à la construction d’égouts publics et à apporter de l’électricité aux communes qui en sont dépourvues.Par ailleurs, le Souverain a coprésidé avec le Premier ministre nippon, Junichiro Koisumi, le même jour, la cérémonie de signatures d’autres accords.Il s’agit notamment d’un document qui établit une nouvelle formule d’assistance financière japonaise hors-projet qui consiste à accorder au Maroc une facilité en devises pour être utilisée dans le cadre de son développement.Deux mémorandums ont également été signés lors de la même séance. Le premier porte sur les consultations politiques entre les ministères des Affaires étrangères et prévoit la tenue de consultations et d’échange de points de vues sur les questions d’intérêt commun aussi bien au niveau régional qu’international. Ces consultations, qui se tiendront une fois par an au niveau des hauts fonctionnaires, porteront également sur plusieurs domaines politique, économique et technique. Le second mémorandum, relatif à la promotion des échanges culturels entre les gouvernements des deux pays, vise à encourager la coopération entre les deux parties, particulièrement en matière d’échange d’étudiants, d’artistes et d’écrivains, l’organisation d’événements culturels, la promotion de l’échange de livres, de périodiques et de publications, ainsi que le développement de la compréhension entre les cultures et les civilisations des deux pays. Le dernier instrument porte sur la fourniture d’équipements audiovisuels à la Bibliothèque nationale du Maroc.A signaler que le Maroc et le Japon ont décidé de supprimer les visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques et des services des deux pays, mesure qui entrera en vigueur dès le 1er janvier 2006.A. E. avec agences

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc