×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Le festival Mawazine en mai prochain

Par L'Economiste | Edition N°:2744 Le 28/03/2008 | Partager

. Plus de 100 concerts et 40 pays au rendez-vous . Un budget de 22 millions de DH Rabat abritera entre le 16 et le 24 mai prochain la 7e édition du festival Mawazine Rythmes du Monde. «Ce qui est sûr, c’est que le festival de la capitale s’améliore d’une année à l’autre. Sa réputation a dépassé aujourd’hui les frontières du Royaume», affirme Hassan Amrani, wali de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër. «D’ailleurs, l’édition 2008 ne peut satisfaire l’ensemble des demandes de participation de plusieurs troupes, notamment étrangères», ajoute un membre du comité d’organisation du festival. Toutefois, des dizaines d’artistes célèbres sont attendus représentant 40 pays. Le festival sera marqué par de nombreuses nouveautés. La première concerne la durée du festival qui a été prolongée d’un week-end. Les concerts (plus d’une centaine) et les invités ont progressé tant en nombre qu’en qualité. A noter, également, une vocation encore plus portée sur les musiques du monde. Sur ce volet, il convient de rappeler que les éditions précédentes ont été consacrées aux chants, danses et rythmes d’origine africaine ou sud-américaine. Le programme de cette année, tout en restant fidèle à cette tradition, déroule le tapis rouge pour le jazz. Ainsi, George Benson, Al Di Meola ou Dee Dee Bridgewater sont annoncés. La musique tzigane sera également représentée avec de grosses pointures du genre. Le monde arabe est également à l’honneur avec des stars comme Amr Diab, Assala Nasri et Nancy Ajram. «Pour attirer le public, on a misé sur des chanteurs et des groupes à succès», souligne Aziz Daki, directeur artistique et chargé de la programmation. La chanson marocaine n’est pas oubliée: à côté des grand noms comme Latifa Raafat, Fatima Tihihit et Nadia Ayoub, les jeunes talents nationaux pourront faire montre de leur savoir-faire. Et le 18 mai, les groupes légendaires des années 1970, Nass El Ghiwane, Jil Jilala et Lamchaheb, donneront un show unique. Enfin, une telle organisation suppose des moyens importants. En effet, un budget de 22 millions de DH est alloué au festival. Nour Eddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc