×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Le CIH va utiliser le réseau de la Poste

Par L'Economiste | Edition N°:509 Le 18/05/1999 | Partager

· Une convention entre la banque et BAM signée hier

· La banque veut jouer la carte de proximité

· La Poste projette d'autres accords avec l'ONE, l'ONEP et le futur opérateur télécoms


Une première pour Barid Al-Maghrib. La vieille dame (100 ans déjà) a signé une convention hier avec le Crédit Immobilier et Hôtelier (CIH) liant les deux entités. C'est ainsi que les clients de la banque pourront payer via une carte monétique personnalisée leurs échéances de prêts dans les bureaux de la Poste. Cette carte s'adresse particulièrement aux clients non bancarisés, mais également à ceux qui ont déjà un compte en banque. "C'est une souplesse de procédures que nous souhaitons offrir à notre clientèle", explique M. Abdelouahed Souhail, président-directeur général du CIH. La banque souhaite toucher toute la clientèle potentielle en jouant sur la proximité.
Avec cette convention, les 300.000 clients CIH auront désormais la possibilité de recourir à un réseau de 320 guichets (82 agences du CIH et 200 agences du BAM) pour payer leurs échéances. Le service sera gratuit, mais rien ne filtre quant à la rémunération de Barid Al-Maghrib pour cette prestation.
Il n'est pas exclu que les deux entités évoluent vers une coopération encore plus importante en étendant la carte à d'autres produits.
Pour M. Souhail, le choix du réseau de la Poste a été motivé d'abord par son importance et ensuite par les efforts que BAM a entrepris.

La Poste, qui dispose de plus de 1.500 points de contact, a démarré un vaste programme de modernisation depuis qu'elle est gérée en établissement autonome. Il s'agit de l'introduction des nouvelles technologies dans les prestations offertes à la clientèle.
"Jusqu'à maintenant, ce sont près de 240 agences que nous avons informatisées", précise M. Mohamed Wakrim, directeur général de Barid Al-Maghrib. L'objectif pour 2003 est d'équiper la moitié de ses points de vente. La vieille dame ne s'en tient pas là. Elle est en train de négocier avec l'ONE et l'ONEP une convention du même type. Par ailleurs, les prétendants au second réseau GSM sont aussi intéressés par l'utilisation du réseau BAM. "Le nouveau cadre institutionnel (la loi 24/96) nous défère une double mission: assurer un service public proche de la population et faire de la Poste une entreprise dégageant des bénéfices suffisants pour permettre des investissements". Barid Al-Maghrib investit en moyenne 165 millions de DH par an.

Badra BERRISSOULE




  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc