×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Le Britannique Cadbury Schweppes se restructure

Par L'Economiste | Edition N°:1633 Le 29/10/2003 | Partager

. Il veut supprimer une trentaine d'usines et 5.500 emplois Le groupe agroalimentaire britannique Cadbury Schweppes a annoncé une vaste restructuration de ses activités, passant par la fermeture ou la cession d'une trentaine d'unités de production dans le monde et la suppression de 5.500 emplois.Cette restructuration prévue sur les quatre prochaines années, appelée «carburant pour la croissance», est destinée à permettre des économies de coût de 400 millions de livres (571 millions d'euros) par an d'ici 2007, a précisé, dans un communiqué, le groupe qui emploie 55.000 personnes.En présentant cette nouvelle stratégie aux analystes, le directeur général du groupe Todd Stitzer s'est abstenu de préciser où les emplois seraient supprimés en priorité. Selon le Daily Telegraph, le plus gros des suppressions d'emplois concernerait les Etats-Unis et l'Europe continentale. Cadbury Schweppes emploie 7.000 personnes en Grande-Bretagne.Cadbury Schweppes a procédé à plusieurs acquisitions d'envergure ces dernières années, notamment le fabricant de chewing-gum américain Adams (Trident, Dentyne), racheté en mars dernier au géant pharmaceutique Pfizer pour 2,7 milliards de livres.«L'acquisition d'Adams en mars 2003 a transformé notre activité confiserie, car elle a étendu de façon significative notre implantation géographique et notre part du marché de la confiserie médicalisée est en forte expansion », a souligné Cadbury Schweppes.Le groupe détenait déjà les marques de chewing gum Hollywood et Stimorol. Outre le chocolat Cadbury et le soda Schweppes, il fabrique et distribue les boissons Orangina, Oasis et Pampryl, ainsi que Dr Pepper, Canada Dry et 7Up.«Nous sommes maintenant présents sur la plupart des marchés-clés de la confiserie, et nous sommes numéro un ou numéro deux sur près de la moitié des 50 premiers marchés», a poursuivi le groupe.Pour le reste de l'exercice, Cadbury Schweppes continue à tabler sur un résultat «globalement conforme à celui du 1er semestre».Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc