×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    Le «Printemps du Maroc» fleurira à Bordeaux

    Par L'Economiste | Edition N°:269 Le 27/02/1997 | Partager

    Une association française veut faire découvrir une culture marocaine jusque-là peu ou pas connue. Au programme: littérature, musique, cinéma, expositions, gastronomie... et rencontres économiques.


    Après huit ans d'action avec le Portugal, l'Association «Carrefour des Littératures» se tourne un peu plus vers le Sud. Elle organise «Le Printemps du Maroc» du 21 au 28 mars à Bordeaux et en Aquitaine.
    Il s'agit d'un programme riche et diversifié à travers lequel l'association veut rapprocher le public français de la vitalité et la diversité de la vie culturelle marocaine contemporaine.
    «C'est une jeune Marocaine qui a été la première à m'ouvrir les portes de son pays», a déclaré Mme Sylviane Sambor, directrice de projets et fondatrice de l'Association. Tout de suite une histoire d'amour a commencé entre cette dame et le Maroc. Poussée en cela par l'accueil et le soutien qu'elle a trouvés depuis qu'elle a proposé l'idée d'un premier printemps du Maroc.
    Le jumelage de Casablanca et Bordeaux a beaucoup aidé à développer des partenariats des deux côtés, français et marocain.
    «Le Printemps du Maroc» n'est pas seulement un événement culturel, l'économique sera également présent à travers des journées d'échanges et de rencontres d'entreprises, organisées par la CCI de Bordeaux en collaboration avec le CNPF International, la CFCIM, la CCIC et quelques banques marocaines (BMCE, BCM, Wafabank et BCP)», affirme Mme Sambor.
    De plus, à l'initiative de la Maison de l'Artisan à Paris, des artisans marocains seront invités à venir travailler devant le public dans différents lieux du centre de Bordeaux (centres commerciaux...) et à vendre directement leurs produits.

    Le culturel sera représenté par:
    - La littérature: Des écrivains marocains seront invités à rencontrer le public à travers des tables rondes, des signatures et des lectures de textes dans des librairies, des cafés et autres endroits agréables.
    - La musique: En plus de la soirée d'ouverture, des concerts sont programmés avec la participation de grands talents marocains tels que Haj Younes (luth) et Touria Hadraoui (Melhoun).
    - Le cinéma: Une soirée cinéma proposera deux documentaires réalisés par Izza Genini dans le cadre de sa série «Maroc, corps et âme» en plus du film «A la recherche du mari de ma femme» de Mohamed Abderrahmane Tazi en présence de la scénariste Farida Benlyazid.
    - Des expositions: L'exposition vedette est sans conteste «Casablanca, fragments d'imaginaire», entièrement conçue et réalisée par l'Institut Français de Casablanca. Les oeuvres de douze écrivains et douze photographes seront présentées à la bibliothèque municipale de Bordeaux. D'autre part, une exposition de photographies de Philippe Ploquin sur la calligraphie arabe sera présentée à partir du 28 mars à l'hôtel de Région.
    - Et la gastronomie: Fatima Hal, qui a publié l'année dernière un livre sur la cuisine marocaine, se chargera d'en faire découvrir la richesse.
    La liste des invités du programme cutlurel est assez longue, on y retrouve des noms tels que Mohammed Bennis, Mohammed Berrada, Farida Benlyazid, Touria Hadraoui, Fatima Hal, Abdellah Najib Refaif, Haj Youness, Mohamed Zefzaf, Abdellah Zrika et d'autres.
    «Printemps du Maroc» se veut, en fait, une occasion de resserrer les liens avec le Maroc tout en révélant son histoire, sa culture, ses traditions... «auprès d'un public français qui n'en a souvent que des images simplistes, incomplètes ou réductrices».

    Sylviane Sambor


    Après une formation universitaire et technique consacrée aux métiers du livre, en 1986, Sylviane Sambor s'est employée à promouvoir des littératures (le plus souvent étrangères) mal connues des Français. Elle crée, en 1987, l'association «Le Monde autour du Livre» qui deviendra par la suite «Carrefour des Littératures». Celle-ci se fixe trois objectifs majeurs: Créer en Aquitaine des centres d'échanges culturels, renforcer l'image de Bordeaux et des villes et départements de l'Aquitaine, en France et à l'étranger et contribuer au développement des échanges internationaux que Bordeaux en particulier, l'Aquitaine en général et ses différentes composantes entretiennent avec le monde.

    Hanaâ FOULANI


    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc