×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

L'ancêtre des dinosaures vivait au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:618 Le 18/10/1999 | Partager

· Atlasaurus Imelakei est l'aïeul inconnu jusqu'ici des plus grands sauriens
· Le sol marocain renferme probablement des informations sur les premières étapes de l'histoire de ces animaux géants

Sur le sol marocain naissaient, évoluaient et mourraient les plus grands dinosaures du monde il y a 165 millions d'années. Le squelette quasi complet de l'un d'entre eux, retrouvé par une équipe de chercheurs, a révélé qu'il s'agissait de l'ancêtre des plus grands sauriens, jusqu'ici totalement inconnu. Les premiers fragments du squelette de ce saurien ont été découverts en 1981. Mais ce n'est qu'au début de cette semaine que l'Académie des Sciences et le Muséum National Français d'histoire naturelle ont en fait l'écho. Il a fallut donc aux chercheurs plus d'une quinzaine d'années pour coller les morceaux du puzzle et effectuer les analyses nécessaire et la datation des ossements.
Ce dinosaure du Jurassique moyen, qui a reçu le nom d'"Atlasaurus Imelakei" (Saurien géant de l'Atlas), présente des ressemblances avec les brachiosaures, mais les précède de 15 millions d'années, précisent les auteurs de l'étude(1).
Jusqu'à présent, le stade évolutif précédant les grands sauropodes n'était connu que par de rares squelettes incomplets. L'Atlasaure pourrait constituer, dans ce sens, un excellent objet d'étude. En effet, ce dernier appartient à l'une de leurs lignées du Jurassique moyen qui coïncide probablement avec une période de haute productivité végétale. Le sol du Maroc, qui connaissait l'émergence des montagnes de l'Atlas, était alors parcouru par de tels dinosaures sauropodes, expliquent les chercheurs. Ces derniers estiment que les couches géologiques correspondantes à cette période "renferment des informations d'une grande importance sur les premières étapes de l'histoire" de ces animaux géants.
A noter que les brachiosaures étaient d'énormes herbivores quadrupèdes (sauropodes) de plus de 20 mètres de long, au corps massif et aux membres en colonnes. Ils étaient dotés d'un très long cou et d'une petite tête, dont les restes ont été mis à jour en Afrique de l'Est et du Nord. D'autres sauropodes proches, les diplodocus, ont été identifiés en Amérique du Nord.
Comparé au brachiosaure, le crâne de l'atlasaure, à l'extrémité d'un cou de girafe relativement court, est de grandes dimensions. Le corps de cet animal, d'un poids estimé de 22,5 tonnes, est massif et soutenu par quatre membres allongés: le fémur atteint deux mètres de longueur.
Cette découverte sur le site de Wawmda, dans le Haut Atlas central marocain, "permet donc de mieux connaître l'allure des ancêtres des plus grands dinosaures", soulignent les scientifiques, qui ont effectué leur étude dans le cadre d'une collaboration avec le Service de Géologie du Maroc.

Abdelaziz MEFTAH (AFP)

(1) Il s'agit de Michel Monbaron, de l'Université de Fribourg (Suisse), Dale Russell, du Musée des Sciences Naturelles de Caroline du Nord, à Raleigh, et Philippe Taquet, du Muséum National d'Histoire Naturelle, à Paris.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc