×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

L'Allemagne soutient le statut de la femme

Par L'Economiste | Edition N°:1536 Le 10/06/2003 | Partager

. Un projet d'envergure a été lancé avec le Secrétariat d'Etat chargé de la Famille, de la Solidarité et de l'Action sociale. Son but est d'intégrer l'approche genre dans l'élaboration des politiques de développementDepuis quelques semaines, la question du statut de la femme et son rôle dans la dynamique de développement sont devenus l'un des principaux sujets d'actualité au Maroc.En effet, «la promotion des droits des femmes est un objectif national incontournable dans la mise en place d'un Etat de droit«, a souligné Yasmina Badou, secrétaire d'Etat chargée de la Famille, de la Solidarité et de l'Action sociale. Elle se prononçait, le 6 juin à Rabat, lors de la réunion du démarrage officiel du projet «intégration de l'approche genre dans les politiques de développement économique et social«.Les gouvernements marocain et allemand ont élaboré un projet visant l'intégration de l'approche genre aux politiques de développement du Maroc. Le but de ce projet est, en fait, de contribuer à la réduction des disparités économiques et sociales entre les hommes et les femmes et ce à travers l'intégration de cette approche genre dans la mise en oeuvre des politiques et des programmes inscrits comme priorités dans l'agenda gouvernemental marocain.Pour ce faire, le ministère allemand de la Coopération, via son agence de coopération GTZ, a réservé une enveloppe de plus de 2,5 millions de DH pour ce projet.Il s'engage à renforcer, entre autres, les capacités stratégiques et méthodologiques du Secrétariat d'Etat chargé de la Famille, de la Solidarité et de l'Action sociale. Celui-ci est considéré comme le maître d'ouvrage de ce projet.En outre, le projet en question concernera également le secteur privé et la société civile. Des opérateurs et opératrices seront formés pour se familiariser avec la notion de l'approche genre afin de l'appliquer dans leurs planifications et actions.En plus du volet de la formation, le projet interviendra en matière de conseil, sensibilisation et encadrement.En fait, le projet concerne plusieurs intervenants. En plus du secrétariat d'Etat et des ONG actives dans le secteur de la promotion de la femme, d'autres institutions participeront à la réalisation du projet. C'est le cas notamment des ministères des Finances, de l'Emploi et de l'Intérieur.L'Agence du développement social (ADS) participera également, et à ses propres frais, au renforcement des capacités des ONG de lutte contre la pauvreté, dont les bénéficiaires doivent être majoritairement des femmes. Même chose pour les Agences de développement du nord et du sud. Chacune des deux, dans sa zone d'intervention, veillera à l'intégration de l'approche genre. Ce projet d'envergure implique par ailleurs, la Fédération des Chambres de commerce, d'industrie et des services du Maroc, la CGEM, l'Association des femmes chefs d'entreprise ainsi que la Fédération marocaine du conseil et de l'ingénierie.A noter que la première phase du projet a une durée d'exécution de trois années, à compter de juin 2003. La réalisation d'une deuxième phase du projet, de trois ans supplémentaires, est envisagée.Abdelmohsin EL HASSOUNI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc