×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

L'Agence de Développement Social opérationnelle dès l'automne

Par L'Economiste | Edition N°:568 Le 09/08/1999 | Partager

· Le budget de fonctionnement de l'agence limité à 6%

· Le programme de travail de l'ADS en cours de préparation


L'Agence de Développement Social sera fonctionnelle dès l'automne prochain. C'est du moins ce que M. Khalid Alioua, ministre du Développement Social, de la Solidarité et de l'Emploi à laissé entendre, lors de la conférence de presse tenue à l'issue du Conseil de Gouvernement du 22 juillet 1999. Le programme de travail de l'ADS dont le texte de loi a été adopté le mois dernier par le Parlement est toujours en cours d'élaboration.
Le budget qui lui sera alloué dépend du programme de travail qui sera établi. Selon le porte parole du gouvernement, "6% de ce budget seulement sera destiné aux frais de fonctionnement. Le reste, soit 94%, sera en totalité affecté au financement des différents projets". C'est dire aussi que le gouvernement est soucieux de ne pas grever le budget de cette agence par une surcharge des frais de fonctionnement. "Il faut éviter la bureaucratie au sein de cette agence, étant donné qu'elle doit être assimilée à un outil rapide d'intervention en vue d'encourager notamment l'emploi".

A signaler qu'une première mission a déjà été attribuée à l'ADS. Il s'agit du programme pilote de lutte contre la pauvreté. L'annonce a été faite par M. Alioua, mercredi 8 juillet à Rabat lors de la conférence de presse sur "L'évaluation du programme pilote de lutte contre la pauvreté". Les prérogatives de cette agence consistent notamment dans le financement de l'électrification des zones rurales, l'approvisionnement en eau potable et la lutte contre l'analphabétisme. S'y ajoute l'appui technique et financier aux projets collectifs ou individuels qui pourrait améliorer les conditions de vie des personnes dont le revenu est limité.
A noter que l'ADS a le statut d'établissement public doté de la personnalité morale et de l'autonomie financière. Le Conseil d'Administration de l'ADS comporte 13 membres dont 6 représentent l'Administration. Il s'agit des Ministères de l'Intérieur, de l'Agriculture, du Développement Social, de l'Equipement, des Finances, et de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat.
Des représentants du secteur privé et du secteur associatif siègent également dans ce Conseil.
En fait, l'on retrouve la même configuration (représentants de l'Administration, du privé et secteur associatif) à un autre niveau, à savoir au sein de la commission de sélection des projets.

Khadija MASMOUDI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc