×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Lafarge Ciments: Moins de charges et de dettes

Par L'Economiste | Edition N°:618 Le 18/10/1999 | Partager

Lafarge a clôturé le premier semestre 1999 sur un repli des ventes. Le chiffre d'affaires correspondant à cette période a été de 708,9 millions de DH, contre 740,5 millions à fin juin 1998, soit un recul de 4,2%. Le résultat net semestriel affiche la même tendance avec une régression de 9% à 103,8 millions de DH, contre 114,2 millions pour les six premiers mois de 1998.
Ce repli est dû à la stagnation des ventes de ciments, le marché n'ayant pas retrouvé son niveau de 1997.
La position géographique des implantations de la cimenterie (Centre, Centre-Sud et Nord-Ouest du pays), plaide pour son développement. Le programme d'investissement s'oriente dans ce sens.
L'effort le plus important a concerné la réduction des coûts. La cimenterie a réalisé une économie d'échelle et une baisse des frais de gestion grâce à l'intégration des entités du groupe. Cette stratégie s'est vue consolidée par l'amélioration des procédés de fabrication et par l'utilisation de combustible moins coûteux.
Le bilan arrêté le 30 juin 1999 fait ressortir l'objectif de désendettement de la société. Les dettes de financement sont passées de 214 millions de DH à fin juin 1998 à seulement 12 millions en 1999.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc