×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

L'Aéroport de Nador ouvrira en juillet

Par L'Economiste | Edition N°:454 Le 02/03/1999 | Partager

La modernisation du réseau aéroportuaire est le pivot du plan de développement de l'ONDA examiné vendredi dernier en conseil d'administration. Les deux grands projets pour l'année en cours sont la nouvelle aérogare "départs" à Casablanca (400 millions de DH) et l'Aéroport de Nador. L'exploitation commerciale est annoncée pour juillet.

Le boom du tourisme rejaillit sur l'activité des principaux aéroports du pays. L'Office National des Aéroports (ONDA) s'en frotte les mains et se permet au passage quelques largesses. Pour la troisième année consécutive, l'Office renonce aux redevances d'atterrissage que paient les compagnies charters à Agadir et Tanger. Plusieurs TO étrangers se plaignaient par le passé que les pistes des aéroports marocains étaient trop "brûlantes". Il sera difficile par la suite de la rétablir sous peine de susciter le mécontentement des professionnels du tourisme.
L'an dernier, le trafic global s'est établi à 6,21 millions de passagers, en hausse de 16% par rapport à 1997. Casablanca garde sa domination avec la moitié du trafic passagers, mais Agadir et Marrakech reviennent en force. Pour la première fois en effet, l'activité de ces deux aéroports a franchi la barre du million de passagers, grignotant ainsi sur l'écrasante domination de Casablanca, qui représente encore le principal passage pour la moitié des voyageurs, soit près de 3 millions de personnes.

400 millions de DH pour l'aérogare à Nouaceur


Le plan de développement de l'ONDA devrait atteindre la vitesse de croisière avec quelques grandes opérations: dès cette année, les travaux de la nouvelle aérogare départs à l'aéroport Mohammed V à Casablanca vont démarrer. Estimée à 400 millions de DH, sa réalisation sera financée par un emprunt du FADES (Fonds Arabe de Développement Economique et Social) et sur fonds propres de l'ONDA. Selon les prévisions de l'Office, il devrait être opérationnel dans un peu moins de vingt-quatre mois. La séparation des arrivées internationales de celles du réseau intérieur, elle, attendra, tant que ce dernier continuera à jouer le rôle d'appendice aux vols internationaux. Faute d'un réseau intérieur autonome, cette séparation n'est pas pour demain et ce, malgré le désagrément que la situation entraîne aux passagers.
Deuxième grand chantier, le très "controversé" Aéroport de Nador. Le directeur général de l'ONDA, M. Ahmed El Biaz promet son ouverture commerciale en juillet. A Marrakech, une nouvelle aérogare sera aménagée pour un montant de 40 millions de DH. Parallèlement, l'étude d'opportunité du déplacement de l'aéroport va être relancée cette année.
Par ailleurs, depuis le 1er février dernier, l'ONDA s'est doté d'un nouvel équipement radar affecté à la régulation du trafic aérien. Par rapport au calendrier initial, ces installations sont en retard de plus de 24 mois. Le matériel a été fourni par la firme américaine Westinghouse. Une équipe de cadres de l'ONDA est aux Etats-Unis pour se familiariser avec son utilisation. La valorisation de la technopole de Casablanca sera poursuivie en attendant l'extension du concept à d'autres villes. Selon M. El Biaz, une cinquantaine d'entreprises ont déjà pris position à Nouasseur. Un contrat-programme vient d'ailleurs d'être conclu avec le Ministère du Développement Social et de l'Emploi avec pour objectif la création de 15.000 emplois dans l'enceinte de la technopole (par des sociétés qui y seront installées). Rien de nouveau en revanche sur le parc d'exposition devant succéder à l'actuel Office des Foires et d'Exposition de Casablanca (OFEC). Le projet est toujours en sommeil.
Côté ressources humaines, l'ONDA prévoit la construction d'un centre de formation pour développer son expertise en matière de formation des formateurs.

Abashi SHAMAMBA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc